X hits on this document

7 views

0 shares

0 downloads

0 comments

1 / 2

Document présenté sur le blog stérilisation hopital

À QUOI SERT LA VALEUR STÉRILISATRICE ?

Simple gymnastique d’esprit pour pouvoir se dire que l’on maîtrise la stérilisation, ou pour pouvoir embêter les étudiants du DIU ?

Pas uniquement…

La valeur stérilisatrice peut être calculée de façon ultra-simplifiée (écran1).

Les applications sont nombreuses dans le domaine des médicaments, pour lesquels, de façon générale, on ne peut les soumettre à la chaleur qu’en quantité limitée sous peine de les endommager. Des Fo de l’ordre de 15, avec possibilité de descendre à un Fo de 8 min sont généralement fixés, ce qui permet de piloter le cycle en conséquence.

Dans le domaine des dispositifs médicaux, trois applications principales :

-

Prendre une décision au sujet d’un cycle qui montre des anomalies : par exemple, peut-on libérer une charge ayant subi un cycle n’ayant pas atteint les paramètres spécifiés : 132°C pendant 18 min, ou 134°C pendant 17 min ? (écran N° 2).

-

Diminuer les plateaux thermiques pour stériliser les d.m. ou objets non à risque ESST : draps pour immuno-déprimés, compresses…

Quel risque fais-je courir aux patients en stérilisant des draps 3,5 min à 134°C ? La réponse est dans l’écran N°1. Le gain en temps peut être ainsi important.

-

Fixer un objectif pour une stérilisation à 125°C : Fo = 50 min, par exemple, ce qui permet de raccourcir la durée du plateau (qui pourra être bien inférieure aux 20 min que l’on fixe habituellement), ou de réguler juste à 125°C, ce qui conduit à obtenir des températures inférieures dans la charge : 125°C est souvent une température limite pour le matériel ne supportant pas 134°C, mais supportant 121°C. Comme la sécurité est 2,5 fois supérieure à celle obtenue à 121°C (L : 2,5), il vaut mieux stériliser à 124-125°c qu’à 121°C.

Document info
Document views7
Page views8
Page last viewedSat Dec 03 10:06:24 UTC 2016
Pages2
Paragraphs27
Words549

Comments