X hits on this document

PDF document

Brochure réalisée par le Centre d'Etudes et de Recherches en Médecine du Trafic - page 15 / 36

82 views

0 shares

0 downloads

0 comments

15 / 36

Pour les permis du groupe lourd, l'avis spécialisé est nécessaire en cas d'altération du champ visuel. L'aptitude ne peut pas être donnée en cas d'altération pathologique du champ visuel binoculaire.

  • Recommandations :

Le champ visuel peut être étudié sommairement au doigt, en se plaçant face au patient, et en le faisant réagir avec une stimulation (mouvement du doigt de l'examinateur), dans les angles requis.

Vision nocturne

  • Réglementation (cf 2.1.3):

En cas d'absence de vision nocturne, l'avis d'un ophtalmologiste est nécessaire, ainsi que l'avis de la commission médicale pour les permis du groupe léger. Celle-ci pourra accorder une aptitude temporaire avec mention restrictive " conduite de jour uniquement ", si le champ visuel est normal. Pour les permis du groupe lourd, la commission statuera en fonction de l'avis spécialisé qui est obligatoire. En cas de confirmation de l'absence de vision nocturne, l'aptitude ne pourra pas être donnée.

  • Recommandations :

Ce type de trouble est difficile à détecter à l'interrogatoire. En cas de suspicion, l'avis ophtalmologique est crucial, sachant que la restriction à la conduite de jour, stipulée dans l'arrêté, est difficile à mettre en œuvre au plan pratique (quelle est la définition du jour, que faire en cas de force majeure ?).

Vision des couleurs

R é g l e m e n t a t i o n ( c f 2 . 1 . 4 ) : L e s t r o u b l e s d e l a v i s i o n d e s c o u l e u r s s o n t c o m p a t i b l e s . L e c a n d i d a t e n s e r a a v e r t i . Recommandations : Bien que spectaculaires, les troubles de la vision des couleurs ne représentent pas un risque notable au volant. Il convient surtout d'informer et de rassurer le patient.

Antécédents de chirurgie oculaire

R é g l e m e n t a t i o n ( c f 2 . 2 . 1 ) : U n a v i s o p h t a l m o l o g i q u e e s t s o u h a i t a b l e , i l s e r a d e m a n d é p o u r l e s p e r m i s d u g r o u p e l o u r d . Recommandations : L e m é d e c i n d o i t i n f o r m e r l e p a t i e n t d a n s d e u x c a s : s i c e l u i c i s o u h a i t e p a s s e r u n p e r m i s d u g r o u p e l o u r d e t q u ' i l a u n a n t é c é d e n t d e c e t y p e , o u s i u n p a t i e n t t i t u l a i r e d ' u n p e r m i s l o u r d e s t o p é r é d e s y e u x .

Troubles de la motilité

  • Réglementation (cf 2.2.2):

L'avis ophtalmologique est obligatoire. En cas de blépharospasme acquis confirmé, il y a incompatibilité avec la conduite pour tous les types de permis. En cas de diplopies permanentes ne répondant à aucune thérapeutique optique, médicamen- teuse ou chirurgicale, il y a contre indication à la conduite pour tous les types de permis. Les strabismes ou hétérophories non décompensées sont compatibles avec la conduite pour les groupes léger et lourd si l'acuité visuelle est suffisante.

Nystagmus

Certain nystagmus congénitaux ou acquis entrainent une baisse notable de la capacité visuelle tant au niveau de l'acuité visuelle que de la capacité de fixation du regard.

  • Réglementation (cf 2.2.2):

La conduite pour les permis léger est possible si les normes d'acuité visuelle sont atteintes après avis ophtalmologique. Si l'affection est confirmée, il y a inaptitude pour les permis du groupe lourd. Recommandations : L'examen de la mobilité oculaire, fait en déplaçant un doigt ou une pointe de stylo devant le regard du patient qui doit suivre l'objet, permet de détecter aisément les diplopies et les nystagmus.

15

Document info
Document views82
Page views82
Page last viewedFri Dec 09 12:27:50 UTC 2016
Pages36
Paragraphs725
Words22455

Comments