X hits on this document

PDF document

Brochure réalisée par le Centre d'Etudes et de Recherches en Médecine du Trafic - page 27 / 36

68 views

0 shares

0 downloads

0 comments

27 / 36

Une hypoglycémie peut retentir sur la conduite si elle entraine une altération de la perception ou des capacités motrices, un comportement anormal ou une atteinte de la conscience. On la distinguera des symptômes d'hypoglycémie légère tels que transpiration, tremblements, fringale qui peuvent être cependant des symptômes annonciateurs d'hypoglycémie plus grave. le risque d'hypoglycémie est plus important chez les sujets de plus de 65 ans et chez les patients porteurs d'un diabète de type 1 qui suivent une insulinothérapie intensive.

R é g l e m e n t a t i o n ( c f 6 . 2 ) : P o u r l e s d i a b è t e s n e n é c e s s i t a n t p a s d e t r a i t e m e n t , o u t r a i t é s p a r v o i e o r a l e ( h y p o g l y c é m i a n t s ) , p o u r l e s d i a b è t e s t r a i t é s p a r u n e s e u l e i n j e c t i o n d ' i n s u l i n e l e s o i r : l a c o n d u i t e e s t a u t o r i s é e d a n s l e g r o u p e l é g e r , e t e s t s u b o r d o n n é e à l ' a v i s d e l a c o m m i s s i o n m é d i c a l e p o u r l e g r o u p e l o u r d , s o u s r é s e r v e p o u r t o u s l e s c o n d u c t e u r s , d ' u n e v é r i f i c a t i o n r é g u l i è r e d e l a r é t i n e e t d e l a v i s i o n e t d ' u n e b o n n e é v a l u a t i o n d u r i s q u e d ' h y p o g l y c é m i e .

Diabète traité par insuline (injection unique diurne ou multiple) (type 1 ou type 2) : Pour tous les conducteurs, un examen ophtalmologique avec recherche d'une rétinopathie diabétique est nécessaire avec remise d'un certificat ophtalmologique détaillé au patient Le médecin doit être particulièrement vigilant dans l'évaluation du risque hypoglycémique. Pour les conducteurs du groupe léger, l'avis d'un diabétologue est facultatif.

Pour les conducteurs du groupe lourd porteurs d'un diabète du type 1 traités par insuline (injection unique diurne ou multiple), il y a incompatibilité avec l'aptitude. Toutefois, une aptitude temporaire pourra être accordée dans certains cas particuliers par la commission médicale, après avis spécialisé (obligatoire). Les risques particuliers liés à la conduite du groupe lourd et aux conditions de travail seront particulièrement évalués. La conduite sur longue distance ou de longue durée sera déconseillée.

Pour les diabètes du type 2 traités par insuline, la commission médicale pourra accorder une aptitude temporaire pour la conduite diurne évaluée en tenant compte du risque hypogly- cémique, à condition que le diabète soit traité par une seule et unique injection d'insuline par jour, le soir (au dîner ou au coucher),

  • Recommandations :

En cas de découverte d'un diabète chez un patient conducteur, le médecin traitant doit :

  • Procéder à un examen clinique tenant compte des aspects neurologiques, sensoriels et cardio-vasculaires.

  • Demander un examen ophtalmologique avec recherche d'une rétinopathie diabétique et remise d'un certificat détaillé au patient. Cet examen devra être renouvelé régulièrement.

  • Evaluer le risque d'hypoglycémie et de la capacité du diabétique à se prémunir contre ce risque (glucose à bord du véhicule),

  • Apprécier la capacité du diabétique à gérer son affection (tenue d'un carnet de suivi) et à détecter les signes d'hypoglycémie.

  • Demander le cas échéant l'avis d'un spécialiste,

  • Demander l'avis d'un médecin agréé ou de la commission médicale en cas de diabète type 1 chez un conducteur du groupe léger.

  • Adresser le patient à la commission médicale en cas de diabète (type 1 ou 2) chez un conducteur du groupe lourd.

C o n s e i l s a u x p a t i e n t s : P o u r l e s p a t i e n t s d i a b é t i q u e s s o u s i n s u l i n o t h é r a p i e , v é r i f i e r l e u r g l y c é m i e a v a n t u n l o n g t r a j e t , p u i s t o u t e s l e s q u a t r e h e u r e s . N e p a s p r e n d r e l e v o l a n t s i l a g l y c é m i e e s t i n f é r i e u r e à 4 m m o l / L , s ' a r r ê t e r i m m é d i a t e m e n t e n c a s d e s y m p t ô m e s d ' h y p o g l y c é m i e , n e p a s c o n d u i r e a v a n t 4 5 m i n à 1 h e u r e a p r è s a v o i r t r a i t é u n e h y p o g l y c é m i e l é g è r e à m o d é r é e ( 2 , 5 à 4 m m o l / l ) .

Informer spécialement les patients qui ont eu des épisodes sévères d'hypoglycémie dans l'année, des hypoglycémies imprévisibles ou à répétition, qui ont eu une baisse récente de leur Hb A1c jusqu'à des valeurs normales, que leur risque d'hypoglycémie est majoré et qu'ils doivent prendre des précautions adaptées (contrôles glycémiques plus fréquents, éviter de conduire seul ou sur des long trajets). Informer également le patient en cas de changement des modalités d'insulinothérapie. Il faut malgré tout déconseiller la conduite (et adresser le cas échéant le patient à un médecin agréé ou à la commission médicale en cas de permis du groupe lourd) :

27

Document info
Document views68
Page views68
Page last viewedSun Dec 04 10:50:22 UTC 2016
Pages36
Paragraphs725
Words22455

Comments