X hits on this document

1144 views

0 shares

0 downloads

0 comments

102 / 367

  • -

    74 -

lesquels il n'est pas exagéré d'affirmer que la colonisation a représenté une ligne de crête fondamentale, la plus importante peut-être de leur histoire. L'occupation militaire de l'Érythrée, de la Somalie, de la Libye et de l'Éthiopie et l'instauration successive de structures administratives et gouvernementales nouvelles a apporté des modifications radicales dans l'équilibre social, économique, culturel pré- existant. Ces modifications, parfois draconiennes et violentes, parfois lentes et progressives, au cours de quelques décennies, ont conduit au bouleversement total de l'ancien visage de ces pays.

Il ne nous incombe pas de faire une analyse complète du colonialisme ita- lien et de ses composantes économique, politique et sociale. La question à la- quelle nous devrons répondre sera, beaucoup plus simplement, la suivante: quel fut le rôle spécifique des forces armées dans le processus de développement co- lonial et quelles conséquences entraîna l'occupation militaire aux différents ni- veaux du pays conquis?

Pour éviter des généralisations discursives, notre attention sera concentrée sur un objet bien délimité au plan géographique et chronologique: l'Érythrée, seule colonie qui permette une vérification à long terme, car c'est sur elle que s'est exercée le plus longtemps la suprématie italienne.

Nous ne nous étendrons pas sur les phases chronologiques de l'expansion, mais nous nous limiterons à rappeler ses étapes significatives: l'achat de la baie d'Assab par la Société Rubattino en 1869 et sa cession au gouvernement italien en 1882; l'occupation de Massaouah en 1885 et le début de la pénétration vers l'intérieur interrompue une première fois par la défaite de Dogali (1887). En 1890 un arrêté royal fonda officiellement la colonie érythréenne, tandis qu'avec l'empire éthiopien les rapports contradictoires nouvellement établis déterminè- rent une situation de vie en commun instable; la défaite d'Adoua (1896) arrêta toute tentative d'expansion au-delà du Marèb et les décennies passées avant la guerre victorieuse de 1935-36 contre l'Éthiopie furent consacrées à la stabilisa- tion civile, économique et politique de la colonie.

Un élément fondamental de tout exploit colonial est, en effet, la réalisation d'une série d'infrastructures nécessaires à l'affermissement des positions acquises et à la suite ultérieure de l'expansion. Routes, hôpitaux, écoles, etc... sont les moyens par lesquels l'hégémonie du colonisateur se transforme de provisoire à stable, en pénétrant dans le tissu structural complexe du pays qui a été soumis par les armes.

De ce que nous venons de dire il apparaît évident que la présence de l'ar- mée italienne en Érythrée doit être étudiée en deux phases: la première, d'occu- pation -- nécessairement caractérisée par la violence qui accompagne tout exploit colonial -- et la deuxième, plus articulée et complexe, de pénétration à l'intérieur de la société. C'est la dernière qui nous intéresse tout particulièrement, car elle

Document info
Document views1144
Page views1144
Page last viewedSat Dec 10 17:03:41 UTC 2016
Pages367
Paragraphs3833
Words145620

Comments