X hits on this document

1171 views

0 shares

0 downloads

0 comments

184 / 367

  • -

    156 -

CONFLITS DE SOCIÉTÉS AU CANADA FRANCAIS PENDANT LA GUERRE DE SEPT-ANS

[Colonel Jean Delmas, Service historique de l'Armée de Terre, Château de Vincennes (France)]

Il veut paraître présomptueux que des Français viennent parler de problè- mes canadiens, au Canada, devant une assemblée qui compte d'éminents histo- riens canadiens.

Les risques sont rands de découvrir des sentiers battus, de frayer des che- mins déjà ouverts ou de tomber innocemment dans les pièges des coureurs des bois.

Nous les avons néanmoins affrontés, dans l'espoir qu'une exploitation ri- goureuse des fonds d'archives détenus a Paris, soit aux Archives Nationales soit au Service Historique de l'Armée de Terre, permettrait d'apporter, sinon des nouveautés, tout au moins des précisions sur ce que furent les dernières années du Canada français, vécues du côté franco-canadien.

Pour rester fidèles au thème général du colloque et à l'étude des relations entre la société coloniale et les forces armées, nous n'avons pas abordé directe- ment l'évolution des opérations pendant la guerre de sept-ans. Elles ne sont en- trevues qu'a travers une recherche qui a pour objet d'analyser quelques compo- sants de la société franco-canadienne qui lutte contre les Anglais, de déterminer les rapports -- ou les conflits -- qui existent entre eux, et d'en mesurer les consé- quences sur le plan des opérations.

Il y avait différentes manières d'aborder le problème. Les trois études, dont ce texte s'efforce d'être une synthèse fidèle, l'attaquent sous des éclairages très différents mais se complétant dans leur diversité.

MM. J. Bérenger, professeur à l'Université de Rennes et Ph. Roy, docteur en histoire, sont d'abord entrés dans le vif du sujet en étudiant les relations des troupes réglées (troupes de Terre et de la Marine) avec les Canadiens, c'est-à- dire les relations des forces armées avec la société coloniale réduite à ses élé- ments européens.

Ensuite le colonel Michalon, chef de la section Études du Service Histori- que de l'Armée de Terre, a entrepris une analyse extrêmement serrée des rap- ports entre le gouverneur général Vaudreuil, canadien de naissance et Montcalm, commandant des troupes de renfort. A travers deux hommes, c'est en fait deux sociétés qui sont dépeintes, qui s'opposent par leurs conceptions sur la défense du pays, la stratégie à mener, la tactique à adopter. Les répercussions de ces conflits sont analysées avec précision au niveau des opérations.

Document info
Document views1171
Page views1171
Page last viewedSun Dec 11 06:26:01 UTC 2016
Pages367
Paragraphs3833
Words145620

Comments