X hits on this document

1097 views

0 shares

0 downloads

0 comments

227 / 367

  • -

    199 -

Toucouleur.

LES OUVRAGES INTERMÉDIAIRES ET LE RÉSEAU SUD

Avec l'occupation de Bamako en 1883, les lignes d'opérations de l'armée de conquête s'étendaient, de Médine au Niger, sur environ 700 kilomètres; elles étaient ponctuées par les principaux forts que nous avons présentés. Mais très tôt, les stratèges de la colonisation, soucieux d'assurer un contrôle plus rigoureux de l'espace géographique, décidèrent de renforcer la line de pénétration par des forts intermédiaires et autres ouvrages à caractère militaire. (14)

Entre Bafoulabé et Kita, BADUMBÉ occupe une position superbe, d'où l'on commande à la fois le Bakoy, les villages environnants et la route; lors de la campagne 1882-1883, il fut décidé d'y édifier un ouvrage fortifié; cette construc- tion en pisé, bien que rudimentaire, a joué un grand rôle dans la logistique de l'armée de conquête, en facilitant le ravitaillement des forts de Bafoulabé et de Kita.

La ligne Kita Bamako fut également renforcée par l'occupation de KOUNDOU; le site choisi pour l'établissement d'un fortin est un massif rocheux qui domine toute la plaine environnante, protège efficacement le village et sur- veille les communications entre Kita et le fleuve Baoulé; long de 28 mètres sur 19, ce fortin était armé de deux pièces d'artillerie et défendu par une garnison d'une vingtaine de soldats. (15)

Bien que renforcée, la ligne de pénétration, en limitant l'action aux territoi- res placés dans son voisinage, présentait quelques inconvénients; aussi les stra- tèges de la colonisation recommandèrent-ils que les forts soient établis en cercle ou en polygone, de manière à englober de plus vastes régions; il fallait en parti- culier protéger la ligne de pénétration sur ses flancs sud et par conséquent opérer au coeur même du royaume de Samory.

Le premier ouvrage militaire du réseau Sud est celui de NIAGASSOLA, édifié en 1884 par Combes; il consiste en une maison en maçonnerie défendue par deux pièces de 4 R. de montange; le fort de Niagassola permettait de tenir en respect les troupes de Samory et de garantir Bamako contre toute attaque venant de la rive droite du Niger.

Une autre position stratégique dans le Haut-Niger est SIGUIRI; dès 1883- 1884, le rapport de campagne avait établi la nécessité pour la France de s'y im- planter: construire un fort à Sigouri était considéré comme le meilleur moyen de couvrir tout le Manding et de veiller sur les agissements de Samory. (16) Le site choisi est un plateau dominant la zone de confluence du Niger et du Tinkisso; le fort, sorte de réduit en maçonnerie était entouré d'une enceinte en banco, créne- lée, longue de 600 mètres et haute de 4 mètres.

Document info
Document views1097
Page views1097
Page last viewedFri Dec 09 10:34:51 UTC 2016
Pages367
Paragraphs3833
Words145620

Comments