X hits on this document

1373 views

0 shares

0 downloads

0 comments

233 / 367

  • -

    205 -

A la paix de Lunéville, ces quatre régiments étaient stationnés en Styrie. C'est en grande partie parmi l'effectif de ces régiments que furent recrutés, toujours pour le compte de l'Angleterre qui poursuivait la lutte contre Napoléon, 49 officiers et 1,004 hommes qui formèrent le nouveau régiment de Watteville.

Le 1er mai 1801 à Sternstein (Styrie), le colonel Frédéric de Watteville (de Murifeld) (6) signait la capitulation (7) du régiment et lui donnait son nom; il en confia le commandement à son neveu Abraham Carl Ludwig (Louis) de Watte- ville. Les officiers appartenaient, pour la plupart, a des familles patriciennes du canton de Berne en Suisse; quant à la troupe, elle se composait de Suisses, d'Al- lemands, etc., auxquels se joindront, au hasard des campagnes, des prisonniers de guerre de diverses nationalités européennes. (8)

De juillet 1801 à avril 1813, le régiment participa, aux côtés de troupes anglaises, à diverses batailles contre les armées de Napoléon, en Égypte, Sicile, Espagne, etc... Le 7 mai 1812, Louis de Watteville devenait colonel-propriétaire du régiment.

Service au Canada, 1813-1816

C'est au printemps de 1813 que le régiment de Watteville reçut l'ordre de partir pour le Canada. Embarqué à Cadix à bord de six navires (9), le régiment arriva à Montréal le 12 juin, poursuivant sa marche sur Kingston, ou son com- mandant s'annonça le 29 du même mois au général Prevost.

Nommé major-général, détaché à l'état-major anglais au Canada, Louis de Watteville prit alors le commandement d'une division et abandonna celui de son régiment, dont il conservait cependant la propriété, au lieutenant-colonel Carl Viktor de Fischer, de Berne lui aussi.

Quelques semaines plus tard, deux compagnies du régiment étaient déta- chées pour une brève mission à York (Toronto). Au retour, la flottille qui les transportait fut surprise, à la hauteur de Main Duck Island, par une force navale américaine; une barque, avec 30 hommes à bord, put s'échapper à la faveur de l'obscurité, mais le reste du détachement fut fait prisonnier (10) le 5 octobre 1813.

Au printemps de 1814, dans le but de s'assurer la suprématie sur le lac On- tario, les troupes anglo-canadiennes décidèrent d'entreprendre un raid contre le Fort Oswego, un point d'appui américain. Malgré une violente canonnade des défenseurs, la flottille anglaise réussit à s'approcher du Fort Oswego, qui fut pris le 6 mai 1814. Après avoir détruit les installations, les assaillants repartirent pour Kingston. Mais les pertes avaient été lourdes pour les six compagnies du régi- ment de Watteville, qui étaient à la pointe de l'attaque: 9 sous-officiers et soldats tués, 17 soldats et 2 officiers blessés (11).

Document info
Document views1373
Page views1373
Page last viewedFri Jan 20 15:04:02 UTC 2017
Pages367
Paragraphs3833
Words145620

Comments