X hits on this document

1147 views

0 shares

0 downloads

0 comments

234 / 367

  • -

    206 -

Par la suite, le théâtre des opérations dans cette région se déplaçait vers la rive ouest du lac Ontario, ou les Américains envahirent la péninsule de Niagara et s'emparèrent du Fort Érié le 3 juillet 1814. Appelé à rejoindre l'armée anglaise stationnée devant ce fort, le régiment marcha de Kingston a York (Toronto), où il s'embarqua et arriva à destination le 8 juillet. Les forces ainsi rassemblées pas- sèrent à l'attaque du Fort trié le 15 août. La puissance de feu des défenseurs ayant été apparemment sous-estimée, les pertes furent élevées parmi les assail- lants, notamment pour le régiment de Watteville qui déplora 34 tués, 27 blessés et 83 disparus. Les forces anglo-canadiennes durent alors battre en retraite et se borner à maintenir le siège du fort. Mais le 17 septembre 1814, les Américains, faisant usage des renforts reçus entre-temps, effectuèrent une sortie hardie, et réussie, dont le régiment de Watteville, alors en première ligne, subit le principal choc: le lieutenant Edouard Pillichody et 58 hommes furent tués, 7 officiers (12) et 152 hommes faits prisonniers. Les forces anglo-canadiennes furent alors contraintes de se replier sur Chippewa; elles ne reprirent le Fort Erié qu'après sa destruction et son abandon par les Américains le 5 novembre 1814. Les hommes du régiment de Watteville, lequel avait pris entre-temps ses cantonnements à Fort George, participèrent à sa reconstruction.

La Paix de Gand ayant mis fin aux hostilités, le régiment reprit le chemin de Kingston, où il arrivait le 18 avril 1815. La campagne en Amérique du Nord étant ainsi terminée, un certain nombre d'officiers et de soldats du régiment s'établirent au Canada.

Le régiment, ou plutôt ce qu'il en restait, quitta définitivement Kingston les 16 et 20 juin 1816 pour marcher sur Québec, d'où il partit le 28 août pour rallier Portsmouth, en Angleterre, le 28 septembre. Le licenciement final intervint le 24 octobre 1816 à Harwich.

Washington brûle-t-il? [1814]

La relation des campagnes du régiment de Watteville en Amérique du Nord ne serait pas complète s'il n'y était pas fait état, et justice, de la légende tenace selon laquelle Washington aurait été incendié, lors de la guerre de 1812- 1814, par ce régiment!

Revenons un peu en arrière, au printemps de 1814. À cette époque, l'abdi- cation de Napoléon libérait les troupes anglaises engagées en Europe. Londres prit alors la décision de diriger quelques-unes de ces unités sur le front nord- américain. C'est ainsi que s'embarquèrent à Bordeaux, le 2 juin 1814, les régi- ments anglais No. 4, 44 et 85, une brigade d'artillerie et un détachement de gé- nie; le convoi fit escale aux Bermudes, où il s'adjoignit le 21e régiment et d'où il repartit le 30 juillet 1814.

Avec cette force de 4,000 hommes seulement, le général Ross, son com-

Document info
Document views1147
Page views1147
Page last viewedSat Dec 10 17:20:19 UTC 2016
Pages367
Paragraphs3833
Words145620

Comments