X hits on this document

1135 views

0 shares

0 downloads

0 comments

241 / 367

  • -

    213 -

Enfin, le capitaine Matthey, du même régiment et qui, comme d'Odet d'Or- sonnens, participa à l'expédition militaire à la Rivière-Rouge dont il est question plus loin, resta à cette colonie jusqu'en 1824 avant de regagner définitivement la Suisse.

L'expédition militaire à Fort William et à la Rivière-Rouge [1816-1817]

Depuis sa fondation en 1811, la colonie de Lord Selkirk à la Rivière- Rouge (emplacement faisant partie aujourd'hui de la ville de Winnipeg), avait été attaquée à plusieurs reprises, notamment par des Métis (38). Soucieux donc d'assurer à la colonie la protection nécessaire à son développement, Lord Selkirk avait multiplié les démarches auprès du Gouvernement provincial du Bas Cana- da, en vue d'obtenir de ce dernier la mise à disposition d'un détachement armé. Sa requête ayant été écartée, Lord Selkirk se tourna alors vers les hommes des régiments de Meuron et de Watteville, sur le point d'être licenciés au Canada.

Il offrait à chaque soldat 8 à 10 dollars par mois pour la durée du voyage et, après l'arrivée a la colonie de la Rivière-Rouge, le choix soit de s'y installer, soit de se faire rapatrier. Rapidement constitué, le petit corps expéditionnaire, dont les capitaines Matthey et d'Odet d'Orsonnens, les lieutenants Fauche et de Graffenried prirent la tête, compta finalement 106 anciens soldats (39) des régi- ments de Meuron [90] et de Watteville [16]. Si les quatre officiers commandant le détachement étaient tous Suisses (ex du régiment de Meuron), les hommes par contre étaient pour la plupart d'origine allemande, polonaise, italienne ou fran- çaise (40).

Le 4 juin 1816, les hommes engagés par Lord Selkirk quittaient Montréal pour Lachine, première étape d'un long et difficile voyage qui, à travers lacs, rivières et portages, devait suivre, dans sa première phase, l'itinéraire suivant: Kingston, Trent, York, Lac Simcoe, Lac Huron, Rivière-des-Français, Sault Sainte-Marie.

À quelques lieues au nord de ce dernier endroit, le convoi vit venir à sa rencontre le 25 juillet 1816 un agent de Lord Selkirk, qui apportait la nouvelle de la dernière attaque contre la colonie de la Rivière-Rouge, au cours de laquelle celle-ci avait été détruite et son gouverneur massacré. Lord Selkirk renonça alors à son projet de gagner la Rivière-Rouge en passant par Fond-du-Lac et le terri- toire américain, pour se diriger d'abord sur Fort William, bastion de la North West Company, aux abords duquel cette petite troupe arriva le 11 août 1816. Lord Selkirk fit occuper le fort par un détachement sous les ordres des quatre officiers suisses. Il ordonna également l'arrestation des dirigeants locaux de la North West Company et leur transfert à York (41) pour mise à disposition de la justice. Le détachement chargé de les y conduire était commandé par le lieute- nant Fauche, accompagné du capitaine Lorimier.

Document info
Document views1135
Page views1135
Page last viewedSat Dec 10 13:27:29 UTC 2016
Pages367
Paragraphs3833
Words145620

Comments