X hits on this document

1080 views

0 shares

0 downloads

0 comments

244 / 367

  • -

    216 -

Aujourd'hui, une "Avenue des Meurons" à Saint-Boniface (Winipeg mé- tropolitain) et une "Pointe de Meuron" (45) désignant l'emplacement au nord de Fort William d'un ancien camp de l'expédition de Lord Selkirk, rappellent la place que prirent ces soldats dans l'histoire de ces régions.

Une des conséquences -- indirectes -- de la présence à la colonie de la Ri- vière-Rouge de soldats des deux régiments suisses fut le recrutement en Suisse -- par un ancien capitaine du régiment de Meuron -- et l'installation a ladite colo- nie, d'environ deux cents personnes, qui arrivèrent à destination en novembre 1821, après un long et périlleux voyage (46). Parmi eux, un jeune homme de 15 ans, qui devait devenir le premier peintre de l'Ouest et du Grand Nord canadiens, Peter Rindisbacher [1806-1834] Les plus belles collections de ses oeuvres (47), aujourd'hui très recherchées, sont aux Archives Publiques du Canada (Ottawa), au Glenbow-Alberta Institute (Calgary) et à la U.S. Military Academy de West Point.

Mais ceci est une autre -- et dramatique -- histoire....

Renvois

  • 1.

    Aujourd'hui Dochet Island, incorporée en 1783 au territoire des Etats- Unis; cette île est située sur la rivière Sainte-Croix, à la frontière entre le Nouveau-Brunswick et le Maine. En 1604, le Sieur de Monts, muni d'une commission le faisant lieutenant-gouverneur du roi de France en Acadie, quittait Le Havre avec une expédition forte de 120 hommes, qui avaient pris place à bord de deux navires. Parmi ces passagers partant ainsi à l'aventure, il y avait Champlain et Lescarbot - qui laissèrent tous les deux des relations de ce voyage -- ainsi qu'un groupe de Suisse; d'après les chroniqueurs, il devait s'agir de soldats au service du roi de France, que de Monts avait recrutés pour assurer la protection de sa future colonie. Bovay,

    • E.

      H., Le Canada et les Suisses, 1604-1974, Presses Universitaires, Fri- bourg, 1976, p. 3. Ce livre contient, également en appendice, une liste -- avec résumé biographique -- des officiers suisses des deux régiments, ayant servi au Canada. Dorénavant la référence B, suivie d'un chiffre, ren- voie à la source mentionnée sous ce numéro d'ordre dans la bibliographie commentée.

  • 2.

    Ce régiment avait été levé en 1719 par le colonel Karrer, de Soleure. En fait, il s'agissait d'une capitulation "non-avouée" pour un régiment d'infan- terie de marine, qui servit aux colonies. "Karrer" devint "Hallwyl" en 1752, puis fut réformé en 1763. Dictionnaire historique et biographique de la Suisse, Neuchâtel, 1924, tome 2, p. 404.

3.

Bovay, ibid. pp. 8-10.

Document info
Document views1080
Page views1080
Page last viewedThu Dec 08 23:08:59 UTC 2016
Pages367
Paragraphs3833
Words145620

Comments