X hits on this document

486 views

0 shares

0 downloads

0 comments

148 / 240

Denise Helly, Idéologie et ethnicité. Les chinois macao à Cuba (1979)148

même situation vers 1870 383.

Ce que je crois être vraiment un conte, parce que moi je l'ai vécu, c'est que les Noirs se suicidaient. Avant, lorsqu'il existait des Indiens à Cuba, le suicide existait vraiment à Cuba. Ils ne voulaient pas être chrétiens et ils se pendaient aux arbres. Mais les Noirs ne faisaient jamais ça, parce qu'ils volaient et s'en allaient dans leurs terres natales. Les Congos Musundi étaient ceux qui volaient le plus. Ils disparaissaient grâce à des procédés magiques Il y a des gens qui disent que les Noirs se jetaient dans les rivières, c'est faux. La vérité est qu'ils s'attachaient quelque objet à leur ceinture qu'ils appelaient prenda (gage) et qui était chargé d'un pouvoir magique. Ça, je le sais et c'est vrai.

Les Chinois ne volaient pas et ne voulaient pas rentrer dans leur patrie. Eux, s'ils se tuaient, ils se tuaient en silence. On les trouvait pendus aux arbres ou étendus morts sur le sol. Tout ce qu'ils faisaient, ils le faisaient en silence...

Les chiffres disponibles peuvent avoir une valeur significative : en 1862, on compta 173 suicides pour 34 828 colons 384 et 129 suicides pour 370 553 esclaves 385. L'année 1862 ne fut en rien exceptionnelle, un journal espagnol rapporta que de 1853 à 1860, 900 coolies se donnèrent la mort, dont 802 en absorbant des doses massives d'opium 386. Les autorités coloniales, les trafiquants, les planteurs et le clergé catholique conclurent, sans apparente hésitation, que quelles que dures que fussent leurs conditions de vie, ces colons étaient dominés par les vices détestables du jeu et de l'ivresse de l'opium 387. José Antonio Saco ajouta 388 :

Les Chinois forment une race corrompue et perverse ; elle constitue l'un des plus grands fléaux qui se soit jamais abattu sur l'île.

383 M. Barnet, Biografía de un cimarrón, p. 42.

384 J. A. Saco, "La estadística criminal en Cuba", La América, 12 janvier 1864.

385 Archivo nacional de Cuba, Memoria del Censo de 1861-1862.

386 Biblioteca nacional de Madrid, La Iberia, 29 septembre 1860.

387 F. Erenchun, Anales de la Isla de Cuba, año de 1855, p. 783.

388 J. A Saco, "La estadística criminal en Cuba", La América, 12 janvier 1864.

Document info
Document views486
Page views486
Page last viewedFri Dec 02 18:59:35 UTC 2016
Pages240
Paragraphs3347
Words101954

Comments