X hits on this document

901 views

0 shares

0 downloads

0 comments

154 / 240

Denise Helly, Idéologie et ethnicité. Les chinois macao à Cuba (1979)154

Il est incroyable qu'un homme d'une aussi grande valeur que la tienne puisse vivre dans les bois au milieu de tant de Noirs et de Chinois !

Les hommes de Guangdong et de Fujian furent courriers et éclaireurs, ils ravitaillèrent les troupes rebelles en médicaments, en vivres, en chaussures et en vêtements. Pour un soldat métropolitain, tout faciès chinois ressemblait à un autre. Aucun contrôle ne pouvait être fait de ces mouvements d'hommes qui, par ruse, refusaient de parler une langue qu'ils n'ignoraient pas toujours. La valeur militaire des colons asiatiques fut telle que des dizaines d'entre eux furent promus au rang de sergents. Au nombre des hommes sous les ordres de Maximo Gomez lors de l'invasion de la province de Camaguey se trouvait

le vaillant capitaine Juan Sanchez (Lam Fu Kin), homme d'une grande intelligence qui avait été soldat en Chine, lors de l'insurrection de Hong Shan Chong et qui connaissait la guerre... 411.

Le savoir militaire, la discipline, l'habileté et le courage des colons mambís furent incarnés en la personne de Juan Anelay, devenu un des martyrs de la Guerre d'Indépendance de 1868. Fait prisonnier, attaché à un tronc d'arbre, il mourut sous les coups de bâton des soldats espagnols en criant Viva Cuba libre 412.

Les nationalistes rendirent hommage à cette participation des Chinois à leur lutte pour l'indépendance 413 :

La métropole décida d'importer des Chinois, utilisant à cet effet maintes duperies, [...] et croyant que les fils de l'Empire Céleste étaient moins instruits que les péninsulaires, et donc moins dangereux.

Mais combien elle s'est trompée ! Les Chinois, qui sont plus civilisés que la plupart des Espagnols qui viennent à Cuba, ont en grand nombre rejoint les fils de la révolution, opposant à la tyrannie espagnole la force de leur nombre, de leur intelligence et de leur esprit de juste vengeance qui les anime, contre ceux qui les arrachèrent à leur pays où ils étaient des hommes pour les convertir en esclaves.

Ces faits inquiétèrent les autorités espagnoles. La population chinoise de la portion orientale de l'île connut un recul à partir de 1868. Un ordre royal du 27 avril 1871 mit fin à l'immigration jaune car les Chinois

... manquent à leurs engagements, se moquent des lois de l'hospitalité, perturbent l'ordre public, aident les ennemis de la nation et maintiennent dans un état de perpétuelle alarme les habitants de l'île... 414.

411 A. Chuffat Latour, Apunte histórico de los Chinos en Cuba, p. 23.

412 G. de Guesada, Mi primera ofrenda, p. 130.

413 Archivo nacional de Cuba, Estrela de Cuba, New York, 9 mai 1870, Journal publié par les exilés cubains.

414 Archivo nacional de Cuba, La Gaceta de La Habana, 13 juin 1871.

Document info
Document views901
Page views901
Page last viewedTue Jan 24 05:49:16 UTC 2017
Pages240
Paragraphs3347
Words101954

Comments