X hits on this document

687 views

0 shares

0 downloads

0 comments

158 / 240

Denise Helly, Idéologie et ethnicité. Les chinois macao à Cuba (1979)158

Un journal espagnol affirma 427 que 50 % des Chinois succombaient durant les premiers mois de leur arrivée dans l'île. Alors que commençait la saison des pluies, faute de connaître quelques bribes d'espagnol, les Chinois étaient affectés aux tâches ardues du défrichage des nouveaux champs à planter. L'épouse d'un planteur, ayant engagé de nombreux Chinois, décrivit leur épuisement physique à leur arrivée à La Havane 428 :

Après un voyage de plusieurs mois, entassés dans un espace réduit, nourris de rares rations de riz et de thé, ils n'étaient pas en condition physique pour travailler et pour supporter les averses qui avaient commencé à être quotidiennes ; aussi de légers travaux autour de la maison leur furent-ils assignés, et quand un malheureux d'entre eux frottait son estomac, commençait à rouler d'étranges yeux, ou se plaignait de la tête, il était immédiatement conduit à l'infirmerie et des médicaments lui étaient administrés. Après les longues privations sur les bateaux, et le changement de climat, ils étaient si voraces que, si l'on leur avait permis de manger autant qu'ils l'auraient voulu, ils se seraient rendus malades à en mourir.

Un autre voyageur américain rapporta que 75 % des Chinois mouraient durant les huit années de leur contrat 429. Les autorités créoles ne s'émurent pas de ce taux élevé de mortalité et le chiffre de 10 % de colons disparus par an sembla acceptable 430.

Donc, les Chinois existant dans l'île en cette année 1856 seraient au nombre de 13 139 si quelques-uns n'étaient pas décédés. Calculant leur taux de mortalité à 10 % à cause des risques majeurs que court leur existence avec l'acclimatation, les changements d'habitude, etc., et effectuant la soustraction de ce nombre, leur groupe reste réduit à11 825.

De 1847 à 1872, 117 230 Chinois arrivèrent à Cuba, en 1872, 58 400 étaient inscrits comme résidant dans l'île, dont 14 064 désignés comme "libres, naturalisés ou sujets étrangers" 431. En l'espace de 25 ans, 50 % des engagés avaient disparu et aucun compte n'est fait des morts durant les traversées de Macao à La Havane. En 1860, Duvergier de Hauranne avait commenté ainsi la condition des Chinois à Cuba 432 :

Ce sont des instruments de travail à qui la qualité d'habitant est niée.

427 "Demografía de los Culíes chinos en Cuba", tiré à part de la Revista de la biblioteca nacional José Martí, 1966, El Reino, 6 septembre 1866.

428 E. Ripley Moore MacHatton, From Flag to Flag, a Woman's Adventures and Experiences in the South during the War, in Mexico and in Cuba, p. 171-172.

429 J. O'Kelly, La tierra del Mambí, p. 100.

430 F. Erenchun, Anales de la Isla de Cuba, año de 1855, p. 783.

431 Padrón general de colonos asiáticos, Boletín de colonización, 15 octobre 1873.

432 Duvergier de Hauranne, "Cuba et les Antilles", Revue des Deux Mondes, n° 65, 1866, p. 630.

Document info
Document views687
Page views687
Page last viewedSun Dec 11 10:15:05 UTC 2016
Pages240
Paragraphs3347
Words101954

Comments