X hits on this document

685 views

0 shares

0 downloads

0 comments

197 / 240

Denise Helly, Idéologie et ethnicité. Les chinois macao à Cuba (1979)197

jour qui effaçait l'obligation de la contrainte physique comme fondement du travail, lui substituait la notion de libre choix de produire et de consommer et suscitait l'apparition du concept d'individu comme siège de cette liberté de satisfaire des besoins naturels. La nature restait la référence essentielle de la nouvelle logique sociale, bien que cause d'une inégalité inaliénable entre les hommes, que la société prétendait surmonter en organisant l'insertion des Noirs dans le monde civilisé blanc, elle devenait cause d'une faille universelle scindant tout homme en ses besoins naturels et la réalisation de ces besoins. La discontinuité entre les catégories de nature et de culture était placée au centre de chaque individu, comblée par le nouveau concept de liberté dont la mise en œuvre était rendue possible par l'organisation sociale. La notion de liberté individuelle était la réponse à la notion déterministe de besoins naturels humains. La libération de la main-d'œuvre par l'abolition de l'esclavage n'était qu'une mobilisation de la force de travail en vue d'une double exploitation, celle des producteurs et des consommateurs.

La nouvelle définition de la notion de liberté impliquait un rapport de sens au sein duquel les catégories de civilisation et de barbarie étaient exclues et les images de la Chine comme lieu civilisé et de la nécessaire domination des Blancs sur les sauvages évacuées. Dans le mode de production capitaliste, la violence s'appliquait toujours à la nature, mais médiatisée par les machines et non plus par l'effort physique des esclaves, elle renvoyait à l'image de la violence entre les hommes sur l'appropriation et le contrôle de cette maîtrise. La violence était créée par la vie sociale et non plus inscrite dans le monde physique par l'inégalité naturelle entre les hommes. La définition de la liberté ne posait plus l'opposition entre les catégories de nature et de culture dans les mêmes termes. De naissance, les hommes étaient libres et aptes à la vie sociale, à la construction de l'histoire. La liberté devenait l'aptitude à choisir, à acquérir et à contrôler les moyens d'action pour transformer le monde physique et social. L'inégalité entre les hommes apparaissait comme historique, créée par leurs différentes voies d'accès à cette intervention. L'ordre naturel pouvait être entièrement dominé et façonné par l'action humaine. La possibilité d'une transformation continue du monde et de l'ordre social était introduite et des moyens apparaissaient pour la mettre en œuvre : la technologie et le contrôle de l'accumulation.

Les formes de dépendance des colons asiatiques et des esclaves s'interprétaient différemment et se questionnaient les unes les autres : celle des premiers était expliquée en termes historiques, celle des seconds en termes naturels. La violence sociale qui fondait l'esclavage était reconnue nécessaire par l'incapacité des Noirs à organiser leur vie sociale, à être libres ; référence était faite à un ordre naturel préexistant, déterminant les pratiques sociales. Dans le cas du travail salarié, la violence sociale était rendue invisible par l'affirmation que les salaires et les contrats étaient librement négociés.

Document info
Document views685
Page views685
Page last viewedSun Dec 11 08:46:47 UTC 2016
Pages240
Paragraphs3347
Words101954

Comments