X hits on this document

513 views

0 shares

0 downloads

0 comments

223 / 240

Denise Helly, Idéologie et ethnicité. Les chinois macao à Cuba (1979)223

Dès lors les gains par esclave sont annuellement de 230-151, soit 79 piastres et les profits de

4 %

Nous nous trouvons en face du même chiffre que celui présenté par Ramón de la Sagra, dont nous pouvons suivre l'argumentation sur les frais qui permet de hausser le taux de profit à 6 %.

2

C. Madán, Llamamiento de la Isla de Cuba y la nación española, p. 11-15.

Coût d'une plantation semi-mécanisée produisant 4 000 caisses ou 64 000 arrobes dans les années 1850. (Limite de la rentabilité.)

Valeur de 300 Noirs de différents âges et

sexes à 600 pesos180 000

34 caballerias de canne et de terre à 2 500 pesos85 000

6 caballerias à 2 000 pesos12 000

Moulin (bâtiment)3 000

Sucrerie (bâtiment)3 000

Machine à vapeur et rôles16 000

Quatre équipages10 000

Purgerie de 10 000 formes10 000

50 tiroirs à sécher le sucre et leurs abris2 000

tuve2 000

Magasin de bagasses2 000

Maison de l'administrateur2 000

Maison des ouvriers1 500

Bâtiment des Nègres8 000

Hôpital2 000

10 000 formes5 000

Bétail ?

600 pesos à déduire par caballeria comme impôt24 000

Total319 500

Les coûts annuels d'entretien peuvent s'apprécier de la manière suivante :

Salaire de l'administrateur1 500

Salaire du contremaître600

Salaire du bouvier300

Salaire du majordome408

Salaire de l'infirmière240

Salaire du médecin300

Maître de sucre et son assistant1 600

Transport jusqu'au marché de la production6 000

Salaire du machiniste durant 5 mois698

Charpenterie et réparation des charrettes500

Document info
Document views513
Page views513
Page last viewedSat Dec 03 17:48:12 UTC 2016
Pages240
Paragraphs3347
Words101954

Comments