X hits on this document

576 views

0 shares

0 downloads

0 comments

226 / 240

Denise Helly, Idéologie et ethnicité. Les chinois macao à Cuba (1979)226

onces et demie de pâtes et deux bananes mûres. Si l'on suppose une équivalence entre le pain et le riz, on trouve que les salaires français représentaient de 144 à 432 onces et les cubains de 225 à 450 onces. Mais les classes pauvres à Cuba ne devaient point se protéger du froid et les loyers étaient moins chers. Pour ceci, nous disons que les salaires de péons à Cuba étaient le double de ceux versés en Europe à la même époque."

5

R. R. Madden, The Island of Cuba, its Resources, Progress, and Prospects, p. 36-37.

Cet auteur cite les calculs de J. A. Saco :

"Monsieur Saco donne les éléments de comparaison des dépenses de travailleurs libres et esclaves dans les colonies espagnoles :

Un bon maître, dit-il, estime au moins la dépense annuelle de maintien, habillement et soins médicaux de cent Noirs travaillant dans les champs à $4 562.

Cette somme et le montant d'achat des esclaves devraient rapporter à 10 % par an, disons $4 000.

Les propriétaires d'esclaves disent que la mortalité varie de 3 à 7 % par an, un petit nombre dirait de 15 à 18 %, et Saco estime cette mortalité et la perte de bras due au vieillissement des esclaves à 10 % annuels ; ce taux de mortalité pour un groupe d'esclaves de 100 individus provoquera la dépense de $4 000.

Les pertes dues à la maladie, la grossesse, aux fuites, captures, aux frais de baptême et d'enterrement, il les estime annuellement à $800.

Charges totales : $13 362.

Le coût de travailleurs libres, si l'on prend un groupe de cent personnes, serait :

50 hommes à $12 au mois7 200

50 femmes à $10 au mois6 000

Total$13 200

Il y aurait donc un gain de 162 pesos à employer des hommes libres.

Document info
Document views576
Page views576
Page last viewedTue Dec 06 14:56:32 UTC 2016
Pages240
Paragraphs3347
Words101954

Comments