X hits on this document

809 views

0 shares

0 downloads

0 comments

31 / 240

Denise Helly, Idéologie et ethnicité. Les chinois macao à Cuba (1979)31

cubicas, soit 14,40 m3 51. Ce bois suffisait à l'alimentation des foyers d'une habitation produisant 10 000 arrobes de sucre à l'année, soit 110 000 kg. Son transport exigeait le travail des esclaves durant plusieurs semaines, près de 4 000 chargements étant nécessaires à son acheminement jusqu'au moulin 52. Chaque année, le chargement et le transport des réserves de bois entraînaient la mobilisation des esclaves durant un mois. Le plus souvent, toutefois, cette tâche était accomplie tout au long de la période de défrichage et de plantation et lors même de la récolte afin de ne pas mobiliser toute la force de travail à un seul point de l'habitation.

La main-d'œuvre nécessaire à la récolte des cannes à sucre dans une habitation de faible dimension telle que celle choisie ici, produisant 10 000 arrobes de sucre à l'année, peut être calculée approximativement. Une telle unité de production devait comporter 4 caballerias de cannes plantées, soit environ 53,6 ha. Pour une fertilité moyenne des sols la répartition des pièces était à peu près la suivante :

13 ha étaient plantés annuellement de cannes nouvelles et donnaient une récolte de 120 000 arrobes, permettant l'obtention de 5 000 arrobes de sucre ;

13 ha étaient composés de champs plantés deux ans auparavant 53 dont la production était de l'ordre de 90 000 arrobes de cannes coupées, permettant l'obtention de 3 000 arrobes de sucre ;

27 ha étaient occupés par des repousses ayant donné deux à trois récoltes ; 140 000 arrobes de cannes pouvaient être coupées sur de telles pièces, dont les rendements en sucre seraient les plus bas : 1 500 arrobes par caballeria, soit 3 000 pour l'étendue totale de cette portion de terre cultivée.

Si l'on sait que chaque coupeur de cannes coupait quotidiennement 400 arrobes, que des 100 esclaves de l'habitation, seuls, de coutume, 20 étaient choisis pour les travaux de la coupe, la quantité de cannes obtenue par jour peut être évaluée à 8 000 arrobes. La récolte exigeait environ 1 700 journées de travail, et les 43 esclaves qui coupaient, ramassaient et transportaient les cannes étaient

51 A. Reynoso, Ensayo sobre el cultivo de la caña de azúcar, p. 5.

52 Les calculs ont été faits à partir des chiffres donnés par Moreno Fraginals dans l'ouvrage déjà cité.

53 Il faut se souvenir que la première récolte de cannes est obtenue 12 à 18 mois après la plantation, la seconde l'année qui suit, soit 24 à 30 mois après la plantation.

Document info
Document views809
Page views809
Page last viewedFri Jan 20 20:27:15 UTC 2017
Pages240
Paragraphs3347
Words101954

Comments