X hits on this document

541 views

0 shares

0 downloads

0 comments

52 / 240

Denise Helly, Idéologie et ethnicité. Les chinois macao à Cuba (1979)52

paysans noirs. Des primes auraient été accordées aux maîtres qui auraient libéré leurs esclaves en leur donnant des lots de terre 115. La culture pratiquée aurait été celle de la canne à sucre. Eugenio Alonso y Sanjurgo conseilla d'autre part en 1874 la restitution des jardins aux esclaves qui auraient contracté de nouveau la coutume de travailler pour eux-mêmes, et écrivit 116 :

Une fois démontrée à l'esclave l'excellence du travail et obtenue grâce à ses fruits sa libération, naîtront très rapidement les colons et la division du travail dans les plantations qui permettra de distinguer l'agriculture de l'industrie laissant cette première à la charge de ce grand cultivateur qu'est le bras noir.

L'argumentation économique aurait pu convaincre les planteurs, mais le problème politique soulevé fit refuser ces deux propositions. Le but des planteurs n'était pas de donner naissance à une paysannerie noire qui aurait pu renverser l’ordre social créole. À Cuba, les paysans étaient par tradition blancs et demeuraient les principaux alliés des planteurs dans une éventuelle lutte contre les éléments de couleur libres ou esclaves.

Le souvenir de la révolte massive des esclaves de Matanzas en 1844 était présent dans toutes les mémoires : des groupes d'esclaves brûlèrent d'immenses étendues de cannes à sucre, tuèrent quelques dizaines de Blancs et se soulevèrent dans la totalité de cette province proche de la capitale. Tout homme blanc craignait que l'octroi de la liberté aux Noirs asservis n'apportât un renversement d'équilibre politique, ne donnât lieu à des scènes sanglantes, telles qu'en avait connues Haïti durant les premières années du XIXe siècle. Chacun d'entre eux se souvenait des lignes de José Antonio Saco 117 :

La Convention adopta par acclamation le terrible décret du 4 février 1794 qui déclara tous les esclaves des colonies françaises des hommes libres et des citoyens. La France perdit Saint-Domingue.

Tout mouvement politique qui tendait à affaiblir l'autorité publique et à mettre en question le pouvoir de la force, devait être considéré comme une incitation des esclaves à la subversion. Ceux-ci instruits par les abolitionnistes profiteraient de toutes occasions pour reproduire à Cuba les scènes d’Haïti, telle était l'opinion professée par les Créoles blancs au pouvoir à La Havane 118. Les arguments politiques opposés à l'autorité madrilène tenaient en une phrase : les planteurs préféraient voir Cuba demeurer une colonie espagnole en cette période d'idéologie nationaliste florissante en Amérique latine que de la voir se transformer en

115 Junta informativa de Ultramar, Interrogatorio sobre la manera de reglamentar el trabajo de la población de color y asiática.

116 E. Alonso y Sanjurgo, Apuntes sobre los proyectos de abolición de la esclavitud en las islas de Cuba y Puerto Rico, p. 62. Sont désignés du terme de colons, les cultivateurs produisant uniquement de la canne à sucre.

117 J. A. Saco, l’Esclavage à Cuba.

118 J. Ahumada y Centurión, Memoria histórico-política de la Isla de Cuba, p. 256.

Document info
Document views541
Page views541
Page last viewedSun Dec 04 22:08:09 UTC 2016
Pages240
Paragraphs3347
Words101954

Comments