X hits on this document

12 views

0 shares

0 downloads

0 comments

4 / 4

Notre-Dame de Thierenbach

s’était noyé. On le cru mort mais il re- parut. Après son long séjour sous les eaux il était tout couvert de coquilles St-Jacques. Aux coquillages a par ailleurs très long- temps été rattachée l’idée de pureté. Leur biologie était mal connue et on pensait qu’ils se reproduisaient spon- tanément, de manière non sexuée, ce qui les rattachaient directement à la Vierge Marie. Parmi les multiples autres représentations et récits, une autre image fit de la St-Jacques le sym- bole des pèlerins de Compostelle. Les nombreuses stries sur la coquille ne faisaient-ils pas immanquablement penser aux multiples chemins qui, à travers toute l’Europe, convergeaient vers un point unique, le tombeau de St-Jacques ?

De Westhalten à Santiago, avec Noé, mon âne

Voilà longtemps que le désir de s’en- gager sur le chemin de St-Jacques, « la seule aventure plus que millénaire que peut encore vivre l’homme du XXIe siècle » cheminait dans l’esprit de Gilbert Buecher. En cette année jacquaire qu’est 2004, où les pèlerins

risquent d’être très nombreux

possibilités

d’hébergement

et les extrê-

mement hasardeuses, il opte pour le camping et l’autonomie. « Mais ce luxe a une conséquence : le poids du ma- tériel. Il faut donc trouver un porteur. C’est ainsi que je me suis orienté vers la solution d’un âne, animal rustique, éco- nomique et surtout sympathique. Je commence par suivre un stage d’ânier

Saint-Jacques. Chapelle du Val du Pâtre

dans le Lot puis fait l’acquisition d’un âne chez un éleveur spécialisé. Il est né l’année des N et s’appellera donc Noé. Selon l’étymologie hébraïque, Noé signifie « la paix » ou « il consolera ». Son nom lui sera peut-être plus lourd à porter que les bagages qu’il aura sur le dos, mais il s’en acquittera à mer- veille… Ce 21 mars pour le départ, plus d’une soixantaine d’amis et membres de la famille sont venus se joindre à ma compagne, à Westhalten, pour participer à cette cérémonie où, selon la tradition le curé du village procède à la bénédiction du bourdon et du sac. Ca y est, le chemin peut commencer, environ 2 300 kilomètres !

Haut-Rhin magazine N°34 - Février 2011

Jean-Pierre Pflaum et son carnet du pèlerin. Ce document, véritable « passeport » est connu sous le terme de Crédenciale, francisation de l’appellation espagnole Credencial. Il permet non seulement au porteur de justifier de sa qualité de pèlerin et ainsi de pouvoir accéder à certains gîtes, mais aussi de récolter à chaque étape un tampon justifiant de l’iti- néraire parcouru et ainsi d’obtenir la Compostela en fin de pèlerinage.

L’Association « les Amis de St-Jacques en Alsace » fondée en 1998 renseigne chaque année quelques 200 candidats au pèlerinage de Compostelle. Elle dispose d’un site (www.saint-jacques-alsace. org) très riche en informations pratiques (itinéraire détaillé, étape après étape, du parcours alsacien entre autres), témoignages de pèlerins…

Un guide indispensable pour effectuer dans les meilleures conditions la partie alsacienne du che- min. "Le chemin de Saint- Jacques: Alsace-Franche Comté-Bourgogne" de Ursula et Heribert KOPP. En vente sur le site de l'Association des Amis.

Deux livres

Les ouvrages consacrés à Compostelle sont innombrables. Nous n’en retiendrons que deux : « En Avant, route ! » d’Alix de St-André chez Gallimard. Un livre plein d’humour, même s’il ne passe pas par l’Alsace, sur « ces marcheurs de tous pays et de toutes convictions, réunis moins par la foi que par les ampoules aux pieds. »

« Mon coeur est une étoile » de Gilbert Mosser (actuel Président de l’associa- tion des Amis de St-Jacques en Alsace) et Albert Strickler

41

Document info
Document views12
Page views12
Page last viewedFri Dec 02 23:07:40 UTC 2016
Pages4
Paragraphs126
Words1944

Comments