X hits on this document

PDF document

Royal Exhibition Building (Australia) - page 6 / 11

22 views

0 shares

0 downloads

0 comments

6 / 11

Palais royal des expositions (Australie)

No 1131

1. IDENTIFICATION

État partie :

Australie

Bien proposé :

Palais royal des expositions

et jardins Carlton

Lieu :

Melbourne, Victoria

Date de réception :

31 décembre 2002

Catégorie de bien :

En termes de catégories de biens culturels, telles qu’elles sont définies à l’article premier de la Convention du patrimoine mondial de 1972, il s’agit d’un site.

Brève description :

Le palais royal des expositions et les jardins qui l’entourent accueillirent les grandes expositions internationales de 1880 et de 1888. Ils représentent aujourd’hui les idées dont le mouvement des expositions internationales était le hérault.

2. LE BIEN

Description

Situé au cœur de Melbourne, le site couvre un rectangle de 26 hectares, délimité par quatre rues. Aucune zone tampon officielle n’est proposée.

Au cœur du site, sur un vaste espace surélevé, se dresse le palais royal des expositions, construit pour l’exposition internationale de 1880, à Melbourne. Au sud et au nord se trouvent des jardins structurés, créés après la fermeture de la deuxième Grande Exposition de 1888, tenue dans le même bâtiment.

Le site se compose donc de deux éléments :

  • Palais royal des expositions

  • Jardins Carlton

Les valeurs du site reposent également sur son :

  • Association avec le mouvement des expositions

internationales

24

Ces éléments sont décrits ci-dessous :

  • Palais royal des expositions :

Le palais royal des expositions est ce qui reste d’un ensemble de bâtiments érigés pour la grande exposition internationale de Melbourne, en 1880. Contrairement à de nombreuses expositions, cet ensemble se composait à la fois de structures permanentes et temporaires. Le grand hall était considéré comme une structure permanente, destinée à rester en fonction après la fermeture des portes de l’exposition. De plan cruciforme, le grand hall (désormais le palais royal des expositions) était flanqué de deux ailes plus petites, connues sous le nom d’annexes ouest et est, et démolies respectivement en 1961 et en 1979.

Le palais royal des expositions associe brique et bois, acier et ardoise. Les murs sont en briques enduites de ciment, brut à l’origine, mais peint par la suite. Le toit est une structure de bois couverte d’ardoises et d’acier ondulé.

Le bâtiment et les sols ont été conçus par Joseph Reed, du cabinet d’architectes Reed and Barnes, après un concours. Son plan combine des éléments gothiques et classiques, et associe aussi le style Rundbogenstil (arc en plein cintre) allemand à d’autres motifs plus familiers issus d’édifices européens antérieurs. C’est donc un amalgame de traits byzantins, romans, lombards et de la Renaissance italienne.

Comme d’autres grands bâtiments d’exposition, il associait éléments religieux et séculiers. Sa forme est en effet un croisement entre une salle de banquet et une église, avec des bas-côtés, des nefs, des transepts, un étage de fenêtres hautes et des galeries en surplomb.

La porte principale, entourée d’un portique massif en arc de triomphe, est orientée au sud, en direction de la ville. Au-dessus du bâtiment, un énorme dôme monté sur un tambour octogonal se détache sur la ligne d’horizon de la ville. La plate-forme qui constitue la base du dôme était à l’origine un espace panoramique public.

Chaque élévation se compose d’un porche central flanqué de baies régulières et terminé par des pavillons d’angle au toit mansardé. Les baies de chaque côté des portes s’élèvent sur trois niveaux. L’élévation sud est la plus élaborée, les baies étant décorées de pilastres, d’édicules et de lourdes corniches surmontées de volutes.

Les élévations est et ouest sont de plus petite taille et sont plus sobres.

À l’intérieur, le grand espace central présente un plafond incliné flanqué de bas-côtés plus bas, avec des galeries en mezzanine au-dessus. Une galerie de fenêtres court sur toute la longueur de la « nef ». Le système de la toiture constitué de fermes de bois reliées par un tirant métallique et embelli de pièces chantournées de bois imitant des arcs en accolade et des pendants, est similaire à celui utilisé pour le bâtiment de l’Exposition de Londres, en 1862. Le dôme central massif, s’élevant à 68 m au-dessus du sol et de 18 m de diamètre, est soutenu par quatre arcs en plein cintre et des pendentifs.

Document info
Document views22
Page views22
Page last viewedMon Dec 05 10:01:57 UTC 2016
Pages11
Paragraphs424
Words9119

Comments