X hits on this document

410 views

0 shares

0 downloads

0 comments

105 / 158

Raymond MASSÉ, LA FIN DES PLANTATIONS ?... (1980)105

l'économie métropolitaine, la période néo-coloniale consacre la déstructuration de ces deux niveaux d'agriculture par l'imposition des nouveaux impératifs d'une métropole super productrice de biens de consommation sur une société périphérique outillée économiquement (par des transferts de fonds publics métropolitains servant à hausser le niveau de vie et donc le pouvoir d'achat des consommateurs) et politiquement (par la départementalisation qui consacre la dépendance politique des Antillais face aux administrations métropolitaines) pour jouer son nouveau rôle de marché captif. Ce changement structurel consacré par la départementalisation constitue une forme sophistiquée de néo-colonialisme et représente probablement un modèle "idéal" précurseur vers lequel tendent plusieurs pays en voie de développement sous l'influence du jeu de l'aide internationale, où "l'aide liée" prend une part de plus en plus importante de l'aide totale accordée. La situation des Antilles françaises départementalisées représente peut-être le prototype des futurs néo-colonialismes dans un contexte économique international soumis aux impératifs d'un accroissement constant de la consommation (résultat d'une suraccumulation de capital dans les pays du Centre) mais dans un contexte politique où les peuples dominés revendiquent un niveau de vie minimal tout en subissant une tutelle grandissante des puissances du Centre.

3.2. CHANGEMENTS STRUCTURAUX ET ÉVOLUTION DE LA PETITE EXPLOITATION AGRICOLE.

Retour à la table des matières

On a trop souvent tendance à rechercher dans les structures mêmes de l'agriculture la source de ses problèmes. Or l'agriculture n'est que l'un des secteurs d'activité économique dans une société, secteur d'ailleurs qui a tendance à être graduellement marginalisé par rapport aux secteurs secondaires (mais surtout tertiaires) par le biais des impératifs du développement industriel. De même l'agriculture n'a jamais été une activité motrice dans les divers systèmes économiques et ce même dans les sociétés de plantation où en tant que secteur de production, elle fut subordonnée au commerce qui en contr6lait la nature et l'importance. Ainsi dans les sociétés de plantation qui jouirent au cours de leur histoire et dans des proportions variables, du statut de colonies, l'agriculture en fut

Document info
Document views410
Page views410
Page last viewedThu Dec 08 04:44:17 UTC 2016
Pages158
Paragraphs2790
Words49284

Comments