X hits on this document

331 views

0 shares

0 downloads

0 comments

120 / 158

Raymond MASSÉ, LA FIN DES PLANTATIONS ?... (1980)120

subventionnés par exploitation pendant que la canne reçoit 1,50OF/hectare de subvention pour tout planteur (ADEEAR-DDA), 1977, p.26). Or comme on a pu l'observer dans les chapitres précédents, les cultures d'exportation ont tendance à se concentrer sur les très grandes exploitations contrairement aux cultures vivrières et maraichères qui, elles, se confinent aux petites et moyennes propriétés.

On peut conclure que le choix des cultures subventionnées de même que les conditions de solvabilité et de rentabilité exigées pour l'accès au crédit et à l'encadrement technique favorise la grande exploitation agricole au détriment de la petite exploitation. L'aide de l'État contribue donc à accélérer la déstructuration de l'agriculture de subsistance jugée non rentable et à favoriser l'émergence d'une agriculture "rentable" à forte technicité sur les exploitations mécanisables, sans pour autant résoudre le véritable problème agraire qui est celui des microfundistes. En conclusion, on observe que tant au niveau de l'accès aux technologies modernes de production qu'aux niveaux de l'encadrement technique et des réseaux de commercialisation, l'exploitation agricole subsiste (et est maintenue) dans des conditions primaires de production, ce qui l'oblige à se reproduire avec des seuils de rentabilité très bas. Mais ce qui peut sembler une marginalisation du secteur agricole n'est qu'apparence. En fait, à tous les niveaux du secteur agraire, bien qu'à des degrés divers, le salarié, le métayer, le petit et le gros exploitant agricole sont tous soumis à des règles et conditions imposées par les autres secteurs de la vie économique en tant que secteur de production à bon marché des biens alimentaires et marché d'écoulement de la surproduction des biens de production et de consommation. L'agriculture est essentielle au développement des autres secteurs de l'économie, tout comme la sphère précapitaliste de la production agricole (petite exploitation agricole) est soumise aux sphères proprement capitalistes de la production (agricole ou non) et permet leur reproduction élargie.

Document info
Document views331
Page views331
Page last viewedSat Dec 03 18:02:50 UTC 2016
Pages158
Paragraphs2790
Words49284

Comments