X hits on this document

357 views

0 shares

0 downloads

0 comments

129 / 158

Raymond MASSÉ, LA FIN DES PLANTATIONS ?... (1980)129

mesure où il favorise l'éloignement des îlots de culture appartenant aux conjoints respectifs.

Richard Paré nous fournit un exemple de transmission d'une propriété à la Martinique (Montagne du Vauclin) qui montre le jeu de ces divers facteurs.

À l'aide de cette généalogie on peut retracer l'origine de la propriété de Mlle 0. (l ha à Grand Boucan et 3 ha à l'Union). Au départ, chacun des enfants de L.C. avait reçu en héritage environ 2,50 ha. Ainsi le père de Mlle 0., J. hérita de sa mère C. une portion à Grand Boucan et une autre de son père D. à l'Union. Il racheta la part de sa sœur I. à l'Union et celle de son oncle maternel A., demeuré célibataire.

Mlle O, ses deux soeurs M... et R... et son frère P. vendirent l'infime héritage de leur mère pour "payer le géomètre et le notaire". Ils ont partagé l’héritage de leur père ; la maison du bourg, le commerce et les parcelles à Grand Boucan et la terre à l'Union.

Document info
Document views357
Page views357
Page last viewedSun Dec 04 22:33:53 UTC 2016
Pages158
Paragraphs2790
Words49284

Comments