X hits on this document

431 views

0 shares

0 downloads

0 comments

143 / 158

Raymond MASSÉ, LA FIN DES PLANTATIONS ?... (1980)143

4.5. CONCLUSION : RÉFORME FONCIÈRE ET RÉFORME AGRAIRE

Retour à la table des matières

Les premiers plans de développement proposés et appliqués par la France aux Départements français des Antilles se sont attachés à développer au maximum les cultures traditionnelles d'exportation (canne, banane, ananas), secteur rendu déjà instable au lendemain de la seconde guerre mondiale par la saturation des marchés internationaux. Dès le IVième Plan (1-962-1965) cette politique d'encouragement aux cultures d'exportation fut révisée et l'on décida alors d'inclure un paragraphe sur la réforme foncière, réforme qui établirait les bases d'une agriculture moderne, encadrée et adaptée aux besoins locaux. Toutefois, le commissariat général du Plan devait vite revenir sur ses positions et dès l'élaboration du Ve Plan (1966-1970), il fit observer que les projets de réforme foncière ne devraient pas mettre en péril la rentabilité et l'avenir même des grandes plantations et donc que le développement agricole devrait se faire plus par le remembrement des petites parcelles impropres à une culture mécanisée que par le morcellement des grandes propriétés. D'ailleurs, il est précisé dans le Ve Plan que "l'agriculture d'exportation" doit conserver et élargir ses débouchés extérieurs" (cité dans G.R.O.M.S.Ca, p.44)

La loi de réforme foncière, dont le texte remonte au 2 août 1961, "révèle le double souci de limiter l'étendue des grandes exploitations et de permettre à des familles rurales d'accéder à la propriété foncière ou a la condition d'exploitant agricole". (cité dans Lasserre, 1967, p.116,).

Les objectifs généraux de cette loi étaient :

---l'accession de l'agriculteur à la propriété dans un pays où la détention du sol est socialement très importante.

---contribuera augmenter l'emploi dans l'agriculture.

Document info
Document views431
Page views431
Page last viewedSat Dec 10 01:32:24 UTC 2016
Pages158
Paragraphs2790
Words49284

Comments