X hits on this document

574 views

0 shares

0 downloads

0 comments

23 / 158

Raymond MASSÉ, LA FIN DES PLANTATIONS ?... (1980)23

La fin des plantations ?

Chapitre II

Essai de classification des couches paysannes dans les Antilles françaises

2.1. HERITAGE DU PASSÉ COLONIAL

Retour à la table des matières

Le rôle stratégique que les possessions antillaises jouaient dans les politiques expansionnistes de la France au 16ème siècle allait se muer en rôle économique dès le début du 17ème siècle. Avec l'introduction de la canne à sucre vers 1650 à la Martinique, la vocation de colonie peuplée de petits colons importés d'Europe dans le but de fonder un établissement autosuffisant s'avéra moins profitable pour la métropole que l'utilisation de ces territoires aux fins de production d'une denrée exportable et rentable : le sucre. "En 1761, 681 habitants se partageaient les terres de la Martinique, la plupart des propriétés comptant de 10 à 20 ha. Les cultures vivrières et la culture du tabac couvraient plus des 2/3 de la surface agricole" (May, 1972, p.85). Cette culture de la canne "impliquait avec la fabrication du sucre une organisation déjà complexe et des domaines d'une certaine étendue, et comme elle procurait de gros bénéfices, ceux-ci (...) étaient employés à acheter de nouvelles terres" (Revert, 1949, p.259).

Document info
Document views574
Page views574
Page last viewedSun Jan 22 12:56:03 UTC 2017
Pages158
Paragraphs2790
Words49284

Comments