X hits on this document

347 views

0 shares

0 downloads

0 comments

66 / 158

Raymond MASSÉ, LA FIN DES PLANTATIONS ?... (1980)66

"Sur les exploitations de 3 à 10 ha, l'importance de l'élevage augmente légèrement par rapport à la catégorie précédente : il occupe 52,5% de la surface avec 6.100 ha et est pratiqué par au moins 47,4% des exploitants. Les cultures vivrières touchent la même proportion d'exploitants : 70,6% mais la surface qui leur est attribuée diminue sensiblement, ne représentant plus que 18,9% du sol, soit 2.200 ha. La canne et la banane ont un peu plus d'importance que dans la catégorie précédente : elles occupent cette fois le quart des terres. Et elles touchent aussi plus d'exploitants. La banane, pour sa part est pratiquée par 19,1% des exploitants et occupe 1.323 ha, soit 11,4% des terres de la catégorie. La canne est cultivée par 27,7% des exploitants sur 13,7% de la surface totale" (Frenette, 1978 : 24-25).

Pour la classe des 10 à 20 ha c'est encore l'élevage qui prédomine avec 66,1% des surfaces utilisées. Cette fois par contre c'est la banane qui occupe le second rang avec 15,1% de la surface utilisée. Il en va de même pour les classes de 20 à 50 ha et de 50 à 100 ha où l'élevage prédomine toujours avec 57,9% et 46,3% de la surface utilisée et 28,6% et 39,5% de la surface utilisée par la culture seconde qu'est la banane. Finalement bien que l'élevage prédomine, occupant 41,8% de la surface utilisée dans la classe des 100 ha et plus, c'est la canne cette fois-ci qui occupe le deuxième rang avec 28,3% de la superficie utilisée. Aussi comme le montre le tableau suivant, le nombre de têtes par hectare de superficie fourragère varie considérablement selon la classe d'exploitation allant de 5,77 bêtes par hectare pour les exploitations de moins de 0,5 ha à 1,94 pour les exploitations de plus de 10 ha.

On en déduit donc une productivité beaucoup plus élevée sur les exploitations de petite taille qui disposent d'ailleurs de 31,7% du cheptel bovin tout en contrôlant seulement 18,6% de la superficie agricole utile. Toutefois 39,7% de ces exploitants de moins de 3 ha n'entretiennent aucun bovin (Paquette, 1977 : 14).

Document info
Document views347
Page views347
Page last viewedSun Dec 04 12:52:25 UTC 2016
Pages158
Paragraphs2790
Words49284

Comments