X hits on this document

337 views

0 shares

0 downloads

0 comments

8 / 158

Raymond MASSÉ, LA FIN DES PLANTATIONS ?... (1980)8

La fin des plantations ?

PRÉSENTATION

par Jean Benoist

Retour à la table des matières

Depuis quelques années, on a beaucoup pensé et écrit sur les Antilles. Accompagnant une montée nationale, soulignant la conscience du besoin d'être, beaucoup d'écrits ont joué à la fois le rôle d'une connaissance et celui d'une action. Action qui n'a pas nécessairement une prise directe sur les réalités matérielles, mais qui pousse un nombre croissant d'individus à s'impliquer dans le destin de leur collectivité.

Les travaux de chercheurs professionnels, face à ce bouillonnement culturel, dégagent souvent une certaine impression de fadeur. Malgré eux bien souvent, ils semblent éviter tout projet, tout débouché créateur d'avenir, et se cantonner a une réalité observable, donc amputée de l'imaginaire qui la fait vivre et qui lui donne un sens. Mais en opérant ainsi ces chercheurs suivent cependant une démarche nécessaire, à condition de rester aux aguets des voix qui demandent plus. Par cette écoute, leur approche évolue, et elle converge avec d'autres démarches vers un but identique.

L'évolution des travaux effectués aux Antilles témoigne de cette influence. Dans un excellent texte présente a une conférence organisée par le C.N.R.S. 1, Michel Giraud trace clairement un bilan et un projet qui bien que dépassant les Antilles, les concerne pleinement. Il écrit qu'"Il n'est plus possible de vivre

1 "Impact colonial des sociétés industrielles", in Situation actuelle et avenir de l'anthropologie en France, C.N.R.S., Paris, 1979.

Document info
Document views337
Page views337
Page last viewedSun Dec 04 00:48:41 UTC 2016
Pages158
Paragraphs2790
Words49284

Comments