X hits on this document

402 views

0 shares

0 downloads

0 comments

89 / 158

Raymond MASSÉ, LA FIN DES PLANTATIONS ?... (1980)89

n'ayant plus d'intérêt pour d'éventuels colons ou fermiers, viendront grossir les surfaces laissées en friches.

Ce tableau montre que tout comme à la Martinique, les exploitations agricoles guadeloupéennes sont exploitées en faire valoir direct (75% de la superficie des exploitations en Guadeloupe contre 69,0% en Martinique). Ce mode de faire valoir prédomine dans toutes les classes d'exploitations, connaissant un succès proportionnel à la taille de ces dernières.

Toutefois, une différence importante apparaît entre les deux îles au niveau du recours aux autres formes de faire valoir. Ainsi 16% de la superficie agricole guadeloupéenne est exploitée en colonage contre seulement 4,9% à la Martinique tandis que le fermage n'implique que 3% des terres guadeloupéennes contre 12,6% des terres martiniquaises.

Cette différence est due à la grande préférence pour le fermage chez les exploitations de plus de 10 ha à la Martinique et la préférence inverse pour le colonage chez les exploitations guadeloupéennes de plus de 10 ha. Mais si on analyse le cas des exploitations de moins de 10 ha, on remarque que dans les deux îles, le colonage conserve la préférence et qu'il est le mode de faire valoir en vigueur sur plus de 25% de la superficie couverte par les petites exploitations agricoles contre environ 6% pour le fermage.

Les politiques officielles toutefois encouragent le fermage comme mode de mise en valeur. Il faut d'abord souligner que la situation du colon est précaire car contrairement au fermier, il ne signe que très rarement un contrat écrit ce qui du reste, lui interdit l'accès au crédit et aux prestations familiales, n'étant pas légalement reconnu comme exploitant agricole. Bien qu'il existe un contrat départemental type définissant les garanties minimales au bailleur, seulement 128 baux furent écrits entre 1960 et 1967.

Document info
Document views402
Page views402
Page last viewedWed Dec 07 16:51:51 UTC 2016
Pages158
Paragraphs2790
Words49284

Comments