X hits on this document

16 views

0 shares

0 downloads

0 comments

1 / 7

NOTE DE CADRAGE

VOLET PERINATALITE SROS III

N.B  Le groupe de travail régional (et les sous-groupes) consacrés à la périnatalité n’ont pas achevé leurs travaux. Néanmoins pour des questions de délai de travail il importe de commencer dés à présent la réflexion par bassin sur la base de la présente note de cadrage. Les propositions du groupe régional seront transmises ultérieurement pour observation et enrichissement.

L’organisation de la périnatalité a fait l’objet de débats récents (Etat Généraux de la Naissance).

Une mission « périnatalité » a élaboré à la demande de Mr Jean François Mattéi un rapport contenant 20 propositions dont un nouveau plan national ( Pr Bréart et coll. Juin 2003).

Ce rapport propose une évolution du modèle français actuel , basé sur un concept de médicalisation systématique, vers une conception plus sélective avec repérage des risques et réflexion sur pratiques des accouchements à bas risque

Il propose également une répartition différente des rôles entre professionnels: sage femme et médecins entre secteur (ville hôpital).

1 Principaux constats

1.1 Des besoins en augmentation

-

L’Ile de France est une région jeune : 16.6% de personnes agées de 60 ans ou plus (contre 21.3% dans la population française) et 25.2% de moins de 20 ans (contre 24.6% dans la population française)

-

Compte tenu de la structure par âge de la région Ile de France, le nombre de femmes en âge de procréer est important en Ile de France. Le poids de cette population dans la population totale est supérieur à la moyenne nationale (26.8% contre 24.7%).

-

Le taux de fécondité (nombre de naissances pour 1000 femmes de 15 à 49 ans) en Ile de France est supérieur à la moyenne nationale, et situe sur ce point cette région au premier rang des régions françaises. La progression de cette fécondité est plus rapide que dans la population française. Mais, au sein de cette région, de fortes disparités sont observées. Les départements de la Petite couronne, et en particulier la Seine-Saint-Denis, regroupent une population plus féconde que ceux de la Grande couronne.

-

Le nombre de naissance enregistrées a augmenté de 167.822 en 1999 à 174.122 en 2002. Le nombre de naissances domiciliées a également augmenté pendant la même période de 167.295 en 1999 à 173.524 en 2002. Cette augmentation a été particulièrement rapide entre 1999 et 2000. Depuis le nombre de naissance reste élevé mais stable sur la région (source INSEE).

-

La population francilienne présente certains facteurs de risque : l’âge moyen à la naissance du premier enfant est plus élevé qu’au niveau national (30,3 ans versus 29,3ans) et la proportion de femmes de plus de 35 ans est de 18% (14% pour la France. La précarité se développe, elle est source de difficultés de suivi et d’inégalité d’accès aux soins et augmente les risques de la mère et de l’enfant

-

Le nombre de naissances prématurées (moins de 37 semaines) augmente au niveau national de 5,5% en 1995 à 6,2% en 1998 (source DGS-INSERM 1998).Cette augmentation se poursuit

ARHIF / DRASSIF / SROS périnatalité/ note de cadrage / octobre 2004

Document info
Document views16
Page views16
Page last viewedWed Dec 07 18:45:29 UTC 2016
Pages7
Paragraphs150
Words3265

Comments