X hits on this document

75 views

0 shares

0 downloads

0 comments

12 / 28

Les participants à la réunion échangent sur les différentes difficultés rencontrées par les déficients visuels à la recherche d’un emploi ou en réorientation. La réadaptation reste un effort très important. Chaque déficient visuel doit développer son autonomie de déplacement et de travail. L’ouverture d’esprit de ses collègues de travail, leur aptitude à l’aider ou à lui apprendre de nouvelles procédures par exemple, reste cependant un point très important. La méconnaissance du handicap visuel nous porte grandement tort dans notre recherche d’emploi et même dans notre vie professionnelle.

L’accélération contemporaine de la modification des fonctions dans un même emploi, l’évolution des techniques de travail, logiciels utilisés dans les entreprises et administrations, mettent en difficultés les déficients visuels, du fait des problèmes de compatibilité et d’adaptation constante. Dans les formations professionnelles, se pose le problème de l’accès aux supports papier distribués aux stagiaires.

Les formateurs sont très réticents à transmettre ces documents par voie informatique. La transmission de documents PDF inaccessibles avec la synthèse vocale Jaws pose souvent problème. Les informaticiens des entreprises ou administrations ne sont pas spécialisés dans le matériel pour déficients visuels, ce qui complique encore les adaptations de poste.

L’apprentissage de l’informatique et des logiciels spécialisés est une priorité pour toutes les personnes handicapées visuels, mais certains tardent à faire le pas. La prédétermination est encore présente dans les esprits en orientant les personnes déficientes visuels vers certains emplois tels que kinésithérapeute. Mais il ne faut pas omettre les intérêts de chacun et les métiers dans lesquels il s’épanouit vraiment, sans écarter les professions intellectuelles. L’accessibilité numérique (sites, intranet etc.) est un grand problème d’actualité.

Compte-rendu de la visite du Salon Autonomic Paris 2008.

La nouvelle gamme des agrandisseurs chez CECIAA.

-

Agrandisseurs avec un écran et une caméra intégrée, commandée par télécommande.

-

Télé agrandisseur portatif qui tient dans un sac de 20 cm. La caméra permet d’agrandir des objets de près comme de loin. On peut aussi écrire sous la caméra.

-

Agrandisseur Mobilschool vise d’abord le milieu scolaire mais peut servir à des personnes suivant des formations et nécessitant un agrandissement sur leur écran de projections par exemple. Il a une très bonne définition, permet un partage d’écran et est compatible avec Zoomtext, Windows XP et Vista.

-

Le Zoomex se substitue à la fois à un agrandisseur et à un scanner.

Les prix de ces appareils se situent entre 3000 et 4000 €.

Le système Jordy, vendu par Etex, est un système composé de lunettes commandées par une télécommande. Les verres de ces lunettes sont en réalité des écrans, sur lesquels apparaît le grossissement souhaité que filme une micro caméra fixée sur la monture. Il coûte 4800 €. On ne peut pas se déplacer en portant ses lunettes car on n’a alors plus de repère réel. Elles jouent à la fois le rôle de jumelles et d’agrandisseur.

Le futur Millestone version 112, ne sortira pas avant février 2009. Le KNFB Reader, compatible avec le Nokia 82, réalise une reconnaissance optique de caractères, un traitement d’images, avec une synthèse vocale. L’utilisateur photographie un document avec son téléphone portable. Il lit presque tous les imprimés

Qu’on se le dise - novembre - décembre 200912

Document info
Document views75
Page views75
Page last viewedSat Dec 10 18:45:55 UTC 2016
Pages28
Paragraphs523
Words9989

Comments