X hits on this document

78 views

0 shares

0 downloads

0 comments

18 / 28

indissociables.

Au cours de ces journées se sont succédé des contenus variés et complémentaires tant sur le fond que sur la forme : apports scientifiques et philosophiques, mais aussi, imagerie mentale visuelle qui peut constituer une aide au raisonnement, à la compréhension, à l’accès aux informations, représentation mentale, importance du travail cognitif, différence entre négligence visuelle et problème de champ visuel, agnosies, dyspraxies qui résultent d’un problème entre le percept et le concept. Des expériences de travail en partenariat entre différents professionnels ont été évoquées, orthoptiste/psychomotricienne, enseignant/orthoptiste, pour terminer nous avons pu bénéficier de la richesse d’une longue expérience de prise en charge de tout petits.

Au travers de ces journées, le GPEAA a rempli son rôle : fédérer les professionnels de l’éducation et de la pédagogie auprès des jeunes déficients visuels, faire vivre des lieux d’échanges et de transmission des connaissances, enrichir les partenariats, établir du lien entre la recherche et l’application dans l’exercice de nos métiers.

Michèle Collat, Vice présidente

Qu’on se le dise - novembre - décembre 200918

Document info
Document views78
Page views78
Page last viewedSun Dec 11 10:40:01 UTC 2016
Pages28
Paragraphs523
Words9989

Comments