X hits on this document

59 views

0 shares

0 downloads

0 comments

2 / 28

Les quelques jours de retard pris au moment du bouclage de ce numéro nous ont doucement fait glisser jusqu’à la fin de l’année … Il est donc temps maintenant de vous adresser tous nos vœux pour 2009. Que cette année nouvelle vous apporte toutes les satisfactions que vous en attendez. Pour sa part, le GIAA sera à vos côtés pour ce qui concerne la culture, les études, les loisirs et le travail.

Bonne année à tous !

L’équipe de rédaction

Éditorial

Nous nous approchons de l’année 2009 au cours de laquelle nous allons commémorer le bicentenaire de la naissance de Louis Braille. Au-delà des manifestations officielles et du rappel historique, nous devons nous projeter dans l’avenir. Cette fabuleuse découverte de l’écriture en relief qui a révolutionné le monde des aveugles, quel est son rôle au XXIème siècle à l’époque des ordinateurs adaptés et de la synthèse vocale ?

Il existe un paradoxe entre le courant du tout sonore et la politique d’accessibilité incitant ou même obligeant à une signalétique en braille, à la transcription de documentation, à l’étiquetage (en particulier des médicaments). Finalement, cela devrait stimuler toute personne ayant des difficultés visuelles à se familiariser avec l’écriture et la lecture braille. Ce système contribue à l’autonomie et complète d’autres moyens de suppléer l’absence de vue ou la basse vision. Il rend plus aisé l’accès à l’information et à la communication. Il apporte toutes les richesses de la lecture et de l’écriture, l’intériorité, la relation de la main avec le cerveau. Ainsi, l’invention de Louis Braille rénovée et adaptée (braille informatique, musical, mathématique …) donne aux personnes handicapées visuels, les moyens pour mieux réussir leur insertion professionnelle et prendre leur place dans la société en tant que citoyens à part entière.

Il est nécessaire de soutenir l’apprentissage du braille. Cela suppose de se pencher sur une nouvelle pédagogie confiée à des instructeurs qualifiés à même de dispenser des cours à des niveaux différents en intégrant la dimension du toucher.

Le GIAA s’est engagé dans une profonde réflexion sur ses activités braille. Elles font partie intégrante des moyens d’accès à la culture, à l’insertion professionnelle. Une nouvelle politique éditoriale devrait être mise en œuvre pour mieux correspondre aux besoins et ainsi favoriser l’apprentissage du braille auprès des enfants et des jeunes. Il s’agit également de renforcer les ressources pour l’embossage de documents et poursuivre les recherches dans l’adaptation des textes ayant des supports visuels comme des jeux de couleurs, des schémas…. Une meilleure communication devrait permettre une large diffusion du braille et donc des progrès dans l’ouverture à la connaissance pour tous.

Bernard Esnault – Secrétaire Général

Qu’on se le dise - novembre - décembre 20092

Document info
Document views59
Page views59
Page last viewedSat Dec 03 19:49:49 UTC 2016
Pages28
Paragraphs523
Words9989

Comments