X hits on this document

Powerpoint document

« Conduites transgressives, cas cliniques et dysfonctionnements familiaux » - page 13 / 31

99 views

0 shares

0 downloads

0 comments

13 / 31

* Echelle de VOUCHE Jean-Pierre,

     L’équivalent de l’échelle de RICHTER pour mesurer les séismes traumatiques

dans le cas des conduites transgressives.

       Prenant en compte le coefficient d’emprise perverse (E.P) de l’auteur et du coefficient de fragilité de la victime (F.V).

     Echelle avec un gradian de 5 degrés pour ces deux paramètres, le degré 1 correspond  à la moindre emprise perverse le 5 au degré fort, très présent, massif.

      Pour la victime le degré 1 correspond à une force relative du Moi de la victime (Résiliente), par contre le degré 5 est le degré de fragilité extrême.

Formule

Coefficient E.P x par coefficient F.V = niveau de déstabilisation et de dangerosité

Ou encore nommé indice ou degré de dangerosité, de déstabilisation, de désorganisation, mesurera le niveau du choc psychique chez la victime.

     Ce couple de coefficient mesure le séisme du couple, la pathologie du mode relationnel. Plus cet indice est élevé au-delà de 9, sur une échelle de 1 à 25. Moins la participation thérapeutique de l’auteur en présence de la victime est possible. Il y a un effet démultiplicateur par ce croisement de ces deux coefficients E.P et F.V.

     Un indice de 12 à 25, déconseille la présence du sujet violent dans le système thérapeutique conjugal ou familial. C’est une contre-indication ! Lorsque le degré d’intensité de l’E.P (emprise perverse) est élevé, la neutralisation du désir de la victime va être au maximum.

      Un coefficient E.P élevé de 4 ou 5, indique un conjoint utilisant le peur de l’autre (compagne, enfant). Il va comme Alexandre (cas complexe du Docteur  Mathieu HAJBI) être dans un rapport de forces avec les thérapeutes et les autres participants (compagne et enfants). Cela ne permet pas un cadre thérapeutique familial suffisamment protecteur pour les victimes. L’auteur pouvant intégrer par contre un groupe de parole d’hommes violents ou d’abuseurs.

      Cet indice produit du croisement des deux coefficients, pour les victimes mineures plus il est élevé, plus le séisme est intense, plus le choc traumatique et l’impact vont avoir des conséquences importantes sur la vie d’adulte.

Document info
Document views99
Page views99
Page last viewedSun Dec 11 00:53:40 UTC 2016
Pages31
Paragraphs269
Words7577

Comments