X hits on this document

Powerpoint document

« Conduites transgressives, cas cliniques et dysfonctionnements familiaux » - page 20 / 31

116 views

0 shares

0 downloads

0 comments

20 / 31

Formation avril 2008 hôpital de Thuir

Les axes choisis pour cette étude et intervention reposent :

1. sur l’approche des raisons qui poussent des cliniciens dans le cadre thérapeutique avec des familles transgressives à associer l’auteur des violences ou non au travail clinique groupal.

        Dans ce cas clinique les possibilités de réaménagement des liens paternels n’étaient pas envisageables du fait de la pathologie mentale et structurelle du père pervers. Celui ci tout-puissant terrorise femme et enfants. Il présente plusieurs facettes il peut apparaître aux yeux d’un expert ou d’un juge, d’une éducatrice A.E.M.O comme un homme calme, contrôlé, le regard assez direct, neutre, coopérant dans la forme s’inscrivant en faux face aux témoignages détaillés de ses enfants.

        La personnalité recèle un tableau anxieux, réservé ne s’ouvrant pas, introverti solitaire, susceptible, assez méfiant un peu rigide, rancunier. Cyclothymique, discrètement rétracté, défensif. La vie affectivo-sexuelle du sujet nous montre quelqu’un de timide avec les femmes. Ce sujet timide cache son jeu il pleure en faisant la comédie devant le juge, une fois dans le couloir il se met à rire et à se moquer des enfants et de sa femme, tout en tentant de les terroriser ! Le sujet égocentré, un peu sensitif met en évidence une dimension de rigidité et de réactivité ! D’un coefficient n°5 EP d’emprise perverse.

        Les enfants sont venus nous voir et ont dit au père qu’il serait bien de nous rencontrer, il a rétorqué « je le savais que vous étiez fous ! » il a déchiré la carte de visite, disant « c’est vous qui êtes fous, vous êtes des malades ! ». Il ment en déclarant que c’est lui qui est battu par sa fille à coups de pied ! Il est persécuté, renversant la situation, une dimension perverse n’est pas de bonne augure pour installer un travail thérapeutique l’incluant. Ce monsieur présente une habileté à se montrer sous un jour favorable et à éviter toute remise en cause de ses attitudes passées et récentes. D’ailleurs, cette capacité à jouer ou défier la justice ne fera que le conforter dans sa toute-puissance car quoi qu’il fasse, il ne peut être arrêté par la loi.

Document info
Document views116
Page views116
Page last viewedSat Jan 21 23:47:44 UTC 2017
Pages31
Paragraphs269
Words7577

Comments