X hits on this document

639 views

0 shares

0 downloads

0 comments

149 / 175

GUIDE PRATIQUE D'AUDIT

  • -

    changements dans les principes, méthodes d'évaluation ou de présentation

par rapport à l'exercice précédent,

  • -

    prise de participation,

  • -

    irrégularité dans la tenue du registre des procès-verbaux du Conseil

d'Administration.

I. RAPPORT GENERAL SANS RESERVE (CONTINUITE D'EXPLOITATION)

Conformément à la mission qui nous a été confiée par votre Assemblée Générale du JJ/MM/AAAA, nous avons procédé à l'audit des états de synthèse de la société XXX clôturés au JJ/MM/AAAA, lesquels comprennent le bilan, le compte de produits et charges, l'état des soldes de gestion, le tableau de financement et l'état des informations complémentaires (ETIC) relatifs à l'exercice clos à cette date. Ces états de synthèse, qui font ressortir un montant de capitaux propres et assimilés totalisant : X Dh. dont un bénéfice net (ou ne perte nette) de : X Dh., sont la responsabilité des organes de gestion de la société. Notre responsabilité consiste à émettre une opinion sur ces états de synthèse sur la base de notre audit.

Nous avons effectué notre audit selon les normes de la Profession. Ces normes requièrent qu'un tel audit soit planifié et exécuté de manière à obtenir une assurance raisonnable que les états de synthèse ne comportent pas d'anomalie significative. Un audit comprend l'examen, sur la base de sondages, des documents justifiant les montants et informations contenus dans les états de synthèse. Un audit comprend également une appréciation des principes comptables utilisés, des estimations significatives faites par la Direction Générale (Gérance) ainsi que la présentation générale des comptes. Nous estimons que notre audit fournit un fondement raisonnable à notre opinion.

Opinion sur les états de synthèse

A notre avis, les états de synthèse cités au premier paragraphe ci-dessus donnent, dans tous leurs aspects significatifs, une image fidèle du patrimoine et de la situation financière de la société XXX au JJ/MM/AAAA (date de clôture) ainsi que du résultat de ses opérations et de l'évolution de ses flux de trésorerie pour l'exercice clos à cette date, conformément aux principes comptables admis au Maroc.

Sans remettre en cause l'opinion exprimée ci-dessus, nous attirons votre attention sur l'incertitude relative à la continuité de l'exploitation mentionnée dans l'état X de l'ETIC ; les comptes annuels font apparaître des pertes cumulées supérieures aux trois quarts du capital social. La direction générale estime que les associés continuent à apporter leur soutien financier à la société.

ORDRE DES EXPERTS COMPTABLES DU MAROC - document élaboré par Michèle CARTIER LE GUERINEL

PAGE 149/175

Document info
Document views639
Page views639
Page last viewedWed Jan 18 16:46:38 UTC 2017
Pages175
Paragraphs5011
Words43589

Comments