X hits on this document

525 views

0 shares

0 downloads

0 comments

163 / 175

GUIDE PRATIQUE D'AUDIT

l'examen, de l'évaluation et du contrôle de la pertinence et de l'efficacité des systèmes comptables et de contrôle interne.

AUDITEUR : personne qui assume la responsabilité ultime de l'audit ; on adjoint parfois les termes externe et interne pour distinguer les situations différentes de l'auditeur membre d'un service d'audit interne de l'auditeur externe (comme peut l'être par exemple le contrôleur légal).

CALCUL : vérification de l'exactitude arithmétique des documents justificatifs et des documents comptables ou l'exécution de calculs distincts.

CARACTERE APPROPRIE ET PERTINENT : mesure de la qualité et de la pertinence d'un élément probant pour justifier une assertion.

CARACTERE SIGNIFICATIF : des informations sont significatives si leur omission ou leur inexactitude est susceptible d'influencer les décisions économiques prises par les utilisateurs se fondant sur les états financiers. Le caractère significatif dépend de l'importance de l'élément ou de l'erreur évaluée dans les circonstances spécifiques de son omission ou de son inexactitude. Le caractère significatif d'une information constitue donc un seuil ou une démarcation plutôt qu'un critère qualitatif que cette information doit posséder pour être utile.

CONFIRMATION EXTERNE (ou circularisation) : procédure visant à obtenir et à évaluer des éléments probants de source externe à l'entité à partir d'une communication directe avec un tiers en réponse à une demande d'information concernant une question touchant à une assertion de la direction sous-tendant l'établissement des états financiers.

CONNAISSANCE DU SECTEUR D'ACTIVITE : connaissances générales de l'auditeur concernant le marché et le secteur d'activité dans lequel l'entreprise opère et plus particulièrement, connaissances relatives au mode de fonctionnement de celle-ci.

CONTINUITE D'EXPLOITATION : hypothèse selon laquelle une entreprise poursuivra ses activités dans un futur prévisible, sans qu'elle ait l'intention ou le besoin de déposer le bilan, de cesser son exploitation ou de se placer sous la protection de lois sur les faillites ; en conséquence, ses actifs sont évalués sur la

ORDRE DES EXPERTS COMPTABLES DU MAROC - document élaboré par Michèle CARTIER LE GUERINEL

PAGE 163/175

Document info
Document views525
Page views525
Page last viewedThu Dec 08 02:30:48 UTC 2016
Pages175
Paragraphs5011
Words43589

Comments