X hits on this document

454 views

0 shares

0 downloads

0 comments

34 / 175

GUIDE PRATIQUE D'AUDIT

  • -

    une sélection de tous les éléments (examen exhaustif) ; il peut être estimé

utile de recourir à une sélection de tous les éléments correspondants à un compte ou un type de transaction (ce pourra être le cas sur une population comportant un faible nombre d'opérations mais de montant significatif),

  • -

    une sélection d’éléments spécifiques ; ces éléments seront par exemple : les

données de valeur importante, les données présentant une caractéristique particulière,

  • -

    une sélection dans le cadre de sondages : statistiques ou non.

Cette technique sera utilisée autant dans :

  • -

    l’appréciation du contrôle interne : notamment lors des tests de procédures,

  • -

    la révision des comptes : notamment pour la sélection des tiers à circulariser

ou pour la sélection de valeurs à vérifier.

Organisation du sondage

Le sondage se définit en terme de :

  • -

    nature du sondage,

  • -

    attributs et valeurs,

  • -

    méthodes (statistique ou empirique).

Ainsi, la population examinée doit être :

  • -

    cohérente au regard de l’objectif recherché,

  • -

    représentative en terme de taux d’erreur attendu.

La taille de l’échantillon résulte du risque d’échantillonnage (c'est-à-dire de non représentativité de la sélection) et du taux de confiance au plan de la représentativité qu’on lui accorde.

Réalisation du sondage

Le principe de base à respecter, quelque soit la méthode retenue, est de garantir à chaque élément de la base de sélection, la même chance d’être sélectionné.

L’auditeur dispose de trois techniques générales de sélection :

  • -

    sélection empirique : qui présente le défaut majeur de ne pas être objective,

  • -

    sélection sur table de hasard : qui s’établit sur la base des références des

éléments (pas toujours aisée à mettre en œuvre en audit comptable),

  • -

    sélection par tirage systématique : sur la base d’un intervalle de sélection.

Les outils informatiques accessibles à l’auditeur, tant au service de son art que dans l’entité contrôlée permettent de rationaliser la mise en œuvre de ses techniques. Ainsi, il est possible de procéder à des extractions de fichiers (tri,

ORDRE DES EXPERTS COMPTABLES DU MAROC - document élaboré par Michèle CARTIER LE GUERINEL

PAGE 34/175

Document info
Document views454
Page views454
Page last viewedSun Dec 04 08:18:55 UTC 2016
Pages175
Paragraphs5011
Words43589

Comments