X hits on this document

66 views

0 shares

0 downloads

0 comments

14 / 28

LES COLONISATIONS DU VIET NAM ET LE COLONIALISME VIETNAMIEN

557

mains des Vietnamiens. Sai-Gon tomba en 1672 aux mains des Vietnamiens et en 1975 aux mains d'autres Vietnamiens et fut rebaptisé Thanh-Pho-Ho-Chi-Minh (littéralement Ho-Chi-Minh-Ville) en l'honneur de l'artiste et de l'artisan de l'in­ dépendance et de l'unité du Viet Nam moderne.

L'étape suivante de la conquête coloniale16 fut tout aussi typique. Un marchand chinois, Mac Cuu, s'était établi dans le Sud-Ouest de l'ancien royaume khmer et, tout comme les grandes compagnies coloniales européennes de l'époque, il avait pris possession de plusieurs provinces s'étendant de Kampot à Ca-Mau. Lorsque les Khmers et leurs alliés menacèrent « l'État dans l'État » de Mac Cuu, ce dernier fit appel à l'aide de ses voisins vietnamiens, tout heureux de pouvoir l'obliger. De cette manière, en 1757, le Viet Nam occupait tout le reste du delta du Mékong jusqu'à la presqu'île marécageuse de Ca-Mau. De même, en 1970 et 1979, les armées vietnamiennes passèrent au Cambodge actuel en « opérations de police » sous divers prétextes.

Des colons vietnamiens commencèrent à se répandre dans les provinces quasi inhabitées qui devinrent un vaste « Far West » pour l'État vietnamien. Encore aujourd'hui, les régions à l'Ouest du Mékong, comme la province de Chau-Doc, marche frontalière qui a subi les premiers bombardements venus du Cambodge en 1979, sont connues sous le nom de « Mien-Tay » (littéralement région occidentale), ce qui pourrait signifier « l'Ouest Nouveau ». À la fin du XVIIIème siècle, le Viet Nam avait pris possession de son territoire actuel; par contre, la vietnamisation en profondeur est loin d'être complète dans cet « Ouest Nouveau » qu'est la Cochin­ chine ou l'actuel Sud-Viet Nam, tout comme la francisation de l'Occitanie.

La Cochinchine, l'actuel Sud-Viet Nam, de territoire cambodgien, n'est de­ venue vietnamienne que de fraîche date. On peut y voir une colonisation conjointe franco-tonkinoise aux dépens du Cambodge. Sous le protectorat français et jusqu'à 1945, les Cochinchinois sont des citoyens français. Le colonialisme français, divisant pour régner, avait favorisé la tendance autonomiste cochinchinoise et allait jusqu'à créer l'éphémère « République de Cochinchine » en 1946 pour saboter la jeune République du Viet Nam (septembre 1945) dont les mots d'ordre furent « Indépendance et Unité ». Il en fut de même, en 1954-55, de l'anti-communisme américain avec Ngo Dinh Diem et ses continuateurs jusqu'à la libération totale ou réunification complète du Viet Nam. Dans le contexte historique du peuplement du delta du Mékong, il n'est pas impossible que cette libération ou réunification soit perçue comme une invasion ou re-colonisation par les Tonkinois, tout autant qu'une nouvelle poussée vers un nouvel « Ouest Nouveau ».

III - LES INTERVENTIONS DU VIET NAM DANS LES AFFAIRES CAMBODGIENNES

Elles remontent à 1623 quand Chey Chettha II, roi du Cambodge, qui avait épousé une princesse vietnamienne, essaya de se libérer de la suzeraineté siamoise grâce à l'aide des empereurs vietnamiens Nguyên. En compensation de cette aide, le

16. Conquête coloniale n'est pas obligatoirement synonyme d'expéditions ultra-marines.

Document info
Document views66
Page views66
Page last viewedThu Dec 08 07:00:01 UTC 2016
Pages28
Paragraphs353
Words14602

Comments