X hits on this document

77 views

0 shares

0 downloads

0 comments

4 / 28

LES COLONISATIONS DU VIET NAM ET LE COLONIALISME VIETNAMIEN

547

Giap désigne le millénaire de colonisation chinoise du Viet Nam par « la domination des féodaux étrangers » et rappelle le siècle de colonisation française. Ceci éclaire ce mot du Président Ho Chi Minh rapporté par Paul Mus4, qui affirme le tenir de bonne source, mot dont la verdeur n'est pas indigne des lettrés classiques vietnamiens et de Henri le Béarnais : « Plutôt flairer un peu la crotte des Français que manger toute notre vie celle des Chinois ». D'autre part, on s'inquiète du silence de Giap quant aux guerres de conquête qui ont emmené les Vietnamiens jusqu'à Saigon (maintenant Thanh Pho Ho Chi Minh ou Ho Chi Minh-ville) qui fut un village cambodgien de pêcheurs dénommé Prey Kor tombé aux mains des Vietnamiens en 1672.

Chez Giap, patriote authentique et chef de guerre accompli, le cadre est « la domination des féodaux étrangers qui dura dix siècles » et « l'agression colonialiste française ». La perspective est celle d'une « longue épopée illustrée par de valeureux et sublimes faits d'armes ». La ponctuation, ou découpage en intervalles privilégiés d'une séquence d'actions réciproques ou interactions, chez Giap est celle où « notre peuple n'a cessé de s'insurger pour reconquérir son indépendance. »

Parmi les axiomes de la communication précédemment exposés5, prenons ces trois que nous tenterons d'exploiter pour comprendre les politiques et les alliances du Viet Nam contemporain dans ses relations diplomatiques et guerrières avec le Cambodge, la Chine et l'Union soviétique, ainsi que dans ses intentions pour le futur vis-à-vis de la Thaïlande (nom qu'a pris le Siam depuis 1939):

  • Aucune communication ne peut être adéquatement comprise ou analysée au seul niveau où elle a lieu;

  • Tout message implique au moins trois niveaux d'organisation: la perspec­ tive (qui contraint), le cadrage (qui contraint) et la ponctuation;

  • La métacommunication définit soi, autrui et leur relation;

Le contexte historique, ainsi « cadré », « ponctué » et mis en perspective par Giap rend signifiantes et significatives les politiques et les alliances vietnamiennes qui sont des messages de l'ordre de la communication, tandis que ce contexte historique est de celui de la métacommunication.

À propos de la métacommunication, on rappelle ces axiomes:

  • La métacommunication (communication sur la communication) signifie:

    • a)

      La communication sur une communication en général (par exemple, cette assertion);

    • b)

      La communication sur une communication particulière (comme ces commentaires sur un discours de Giap);

    • c)

      La communication sur un mode de communication au sujet de la communication sur un autre mode (comme une histoire écrite au sujet de la paix et la guerre, des hommes et des femmes, etc.);

  • 4.

    Paul Mus, Viet Nam, sociologie d'une guerre, Paris, Seuil, 1952, p. 85.

  • 5.

    Thanh H. VUONG, op. cit. pp. 585-586.

Document info
Document views77
Page views77
Page last viewedMon Jan 16 17:07:16 UTC 2017
Pages28
Paragraphs353
Words14602

Comments