X hits on this document

186 views

0 shares

0 downloads

0 comments

24 / 72

11

re´glementations afin de de´terminer la re´sistance en flexion dans le cas de voilement local ; la fac¸on de de´terminer kσ et kc est cependant diffe´rente. L’AISC-LRFD, con- sid`ere uniquement une distribution uniforme des contraintes longitudinales pour les parois en console (i.e. semelles) tandis que l’EC3 e´value kσ pour les parois internes et en console (i.e. ˆame et semelles) pour des situations varie´es, entre autre la flexion compose´e. Mˆeme en conside´rant le cas commun aux 2 spe´cifications (i.e. paroi en con- sole avec distribution uniforme des contraintes), kσ et kc ont de grandes chances d’ˆetre diffe´rents: kσ = 0.43, alors que 0.35 kc 0.76. Ce dernier, base´ sur les expe´riences mene´es par Johnson en 1985, est fonction de la rigidite´ de l’appui ˆame-semelle (e´q. 2.11).

kc =

4 h/tw

(2.11)

Figure 2.9. Coefficient de voilement d’apr`es l’EC3 (kσ) et l’AISC-LRFD (kc) pour une paroi en console soumise `a une distribution uniforme des contraintes.

2.4.3 De´versement. Pour l’AISC-LRFD, la proce´dure tenant compte du de´versement

dans la re´sistance en flexion consiste simplement `a calculer le moment critique de

de´versement

M c r

et

est

plus

complique´

un

`a

ce

facteur

sujet,

d’ajustement en plus d’un

C b d ´ e p e n d a n t d u c h a r g e m e n t . L E C 3 facteur d’imperfection αLT (i.e. con-

traintes ”Access

re´siduelles), aucune me´thode Steel”, d’apr`es un accord avec

n e s t d o n n ´ e p o u r c a l c u l e r M c r : l o r g a n i s a t i les principaux instituts techniques en construc- o n

tion

me´tallique

en

Europe,

a

publie´

un

document

(”Non-conflicting,

Complementary

Document info
Document views186
Page views186
Page last viewedWed Dec 07 17:35:29 UTC 2016
Pages72
Paragraphs1484
Words17613

Comments