X hits on this document

203 views

0 shares

0 downloads

0 comments

27 / 72

14

Figure 2.10. Variation de la re´sistance en flexion pour 2 profile´s standards de Classe 1/Compact.

Bien que ces 3 phases soient similaires pour l’EC3 et l’AISC-LRFD, l’e´cart de leurs me´thodes est plus ou moins important comme indique´ dans le tableau 2.3. En phase 1, les re´sultats montrent que l’AISC-LRFD est 10% plus conservateur que l E C 3 . E n p h a s e 2 , l a r ´ e s i s t a n c e e n fl e x i o n ϕ b M n e s t l a m o i n s c o n s e r v a t r i c e ( 1 15% supe´rieur `a MRd,1) tandis que MRd,3 la plus pe´ssimiste (15-35% en dessous de 0 - M R d , 1 ) ; l e s 2 d e r n i ` e r e s m ´ e t h o d e s d e l E C 3 s o n t t o u t e s 2 p r o c h e s d e ϕ b M n a v le´ger avantage pour MRd,2. En phase 3, toutes les me´thodes donnent des re´sultats similaires et proches de la solution d’Euler `a l’exception de MRd,3 qui reste largement e n d e c¸ `a . e c u n

Ce 1er exemple, base´ sur des profile´s standards, indique que la re´sistance en flexion pour l’EC3 est moins conservatrice que l’AISC-LRFD pour des barres disposant de nombreux maintiens late´raux. Cette tendance s’inverse si l’e´lancement re´duit augmente de sorte que le de´versement devient le param`etre dimensionnant.

Document info
Document views203
Page views203
Page last viewedSat Dec 10 00:38:55 UTC 2016
Pages72
Paragraphs1484
Words17613

Comments