X hits on this document

195 views

0 shares

0 downloads

0 comments

30 / 72

17

Mˆeme si l’e´lancement des semelles varie, les e´carts observe´s entre les diffe´rentes me´thodes de l’EC3 sont similaires `a ceux observe´s pre´ce´demment. La re´sistance en flexion issue de l’AISC-LRFD en cas de de´versement reste la solution la moins conservatrice, tout particuli`erement lorsque la transition disparaˆıt entre le plateau de la phase 1 et la phase 3 proche de la solution d’Euler. Si l’e´tat limite est le voilement local, l’EC3 est ge´ne´ralement moins conservateur que l’AISC-LRFD comme observe´ sur la fig. 2.13. L’e´cart est particuli`erement important d`es lors que les semelles

´ sont de cate´gorie Classe 4/Elance´e et de´montre que l’approche de Winter est plus

favorable.

Figure 2.13. Impact du voilement local sur la re´sistance en flexion, fonction de l’e´lancement des semelles.

2 . 5 . 3 M R d a n d ϕ b M n f o n c t i o n d u c h a r g e m e n t e t d e s c o n d i t i o n s d a p p u Les re´sultats donne´s pre´ce´demment sont issus d’une poutre sur 2 appuis soumise `a un chargement transversal uniforme´ment distribue´. La fig. 2.14 pre´sente l’impact qu’ont le chargement (type + point d’application), et les conditions d’appui sur la re´sistance en flexion d’une section (ici, profile´ standard). Dans certaines situations ces param`etres peuvent rendre la solution de l’AISC-LRFD particuli`erement non con- i . s e r v a t r i c e p a r r a p p o r t ` a l E C 3 : c e c i p e u t ˆ e t r e d ˆ u a u f a c t e u r d a j u s t e m e n t C b ( i . e .

cantilever), chargement

o u b i e n ` a F sur l’extrados c r

dont sa formule est simplifie´e et omet des cas tels contrairement `a la formule complexe Mcr(NCCI) dans

que le l’EC3.

Document info
Document views195
Page views195
Page last viewedThu Dec 08 14:53:00 UTC 2016
Pages72
Paragraphs1484
Words17613

Comments