X hits on this document

157 views

0 shares

0 downloads

0 comments

33 / 72

20

CHAPITRE 3

CISAILLEMENT DES POUTRES

3.1 Informations ge´ne´rales

Les toutes premi`eres e´tudes au sujet des poutres remontent au moins au XV`eme si`ecle avec Leonard de Vinci [7] qui s’inte´resse comme d’autres pionniers `a la flexion. Les effets du cisaillement ne sont mentionne´s qu’`a la fin du XVIII`eme si`ecle par Coulomb qui juge que seules les poutres courtes sont affecte´es par ce probl`eme. Il faut attendre 1844 pour que J.D. Jourawski, un inge´nieur Russe, remarque que de longues poutres en bois utilise´es dans la construction d’un pont fendent dans le sens des fibres. De plus, il observe que la ligne de rupture est toujours localise´e au centre de la section transversale o`u les contraintes de flexion sont alors de´j`a connues pour ˆetre e´gales `a 0 (fig. 3.2).

La fig. 3.1 pre´sente l’effet du cisaillement pour un exemple simple. 2 poutres sont conside´re´es: (a) est compose´e de plusieurs planches colle´es l’une `a l’autre tandis que celles-ci sont libres de se de´placer dans le cas (b). En appliquant une charge transversale sur l’extrados, les planches dans le cas (b) glissent longitudinalement l’une par rapport `a l’autre et la fl`eche de la poutre est plus importante que dans l’autre cas. La colle utilise´e en (a) `a l’interface entre les planches empˆeche ce glissement et agit telles que les contraintes de cisaillement dans une section pleine.

Figure 3.1. Effet des contraintes de cisaillement dans une barre fle´chie. (a) planches colle´es. (b) planches libres.

Document info
Document views157
Page views157
Page last viewedSun Dec 04 04:07:04 UTC 2016
Pages72
Paragraphs1484
Words17613

Comments