X hits on this document

159 views

0 shares

0 downloads

0 comments

34 / 72

21

D’apr`es les observations pre´ce´dentes, D.J. Jourawski de´couvre comment les contraintes de cisaillement sont distribue´es dans une section transversale (fig. 3.2) et de´veloppe une formule portant son nom (e´q. 3.1) et publie´e en 1854.

τ=

VQ It

(3.1)

avec,

V = cisaillement dans la section e´tudie´e [N]

Q = moment statique [mm3]

I = moment quadratique [mm4]

t = e´paisseur de la paroi (perpendiculaire au cisaillement) [mm].

Figure 3.2. Distribution des contraintes dans une section rectangulaire. (a) section transversale. (b) contraintes longitudinales. (c) contraintes de cisaillement.

3.2 Principe de la re´glementation d’apr`es l’AISC-LRFD

Le chapitre G [10] dans le manuel de construction me´tallique de l’AISC per- met de ve´rifier les barres au cisaillement et se divise en 8 sous-sections; seules les 2 p r e m i ` e r e s s o n t i c i t r a i t ´ e e s e t c o u v r e n t l a r ´ e s i s t a n c e a u c i s a i l l e m e n t V n p o u r d e sections transversales courantes `a l’aide des e´q. 3.2 et 3.3. s

Φ V n = Φ 0 . 6 F y A w C v w i t h C v 1 . 0

(3.2)

Document info
Document views159
Page views159
Page last viewedSun Dec 04 06:51:31 UTC 2016
Pages72
Paragraphs1484
Words17613

Comments