X hits on this document

185 views

0 shares

0 downloads

0 comments

38 / 72

25

param`etressur

n V

v 3.5 compare C

et

e t V R d

e s t t r a n s m i s p a r C v

χw, fonctions des rapports

(AISC-LRFD) et χw (EC3). La fig. ( hw/tw) et ( a/hw). Les 3 graphiques

incluent 2 courbes pour l’AISC-LRFD (avec et sans l’EC3 (montant d’extre´mite´ rigide ou non rigide, voir

le TFA), fig. 3.4).

et

2

e´galement

pour

L e s 3 g r a p h i q u e s p r ´ e s e n t e n t u n p l a t e a u p o u r C v e t χ w l o r s q u e h w / t w 0 . I est rare que les profile´s lamine´s europe´ens et ame´ricains aient un rapport hw/tw > 55, et donc sont rarement sujets au voilement par cisaillement. Le plateau s’interrompt pour un hw/tw toujours plus important quand a/hw diminue. l

Dans le cas o`u le voilement par cisaillement intervient et quelque soit la valeur

de a/hw: χw (RIGIDE)

est le´g`erement plus favorable que χw (NONRIGIDE)

pour un rap-

port hw/tw important et sont e´gaux si ce rapport est plus mode´re´. Pour l’AISC-LRFD, le champ de tension est exclu de la ve´rification pour des rapports a/hw et hw/tw im- portants. Au contraire, pour de faibles distances entre 2 raidisseurs transversaux le c h a m p d e t e n s i o n e s t a p p l i c a b l e e t l ´ e c a r t e n t r e ( C v ) e t ( C v + C v ) e s t i m p o r t a n t .

Bien que l’EC3 ne propose pas de me´thode tenant compte du champ de tension comme dans l’AISC-LRFD, la valeur de χw de´pend de la configuration des montants

d’extre´mite´. Il est donc possible d’e´mettre l’hypoth`ese que χw (RIGIDE)

´ e q u i v a u t ( C v +

C v ) d a n s l A I S C - L R F D , d e m ˆ e m e q u e χ w ( N O N R I G I D E )

c o r r e s p o n d r a i t ` a ( C v ) .

Figure 3.4. Diffe´rentes configurations de montants d’extre´mite´s d’apr`es l’EC3.

Document info
Document views185
Page views185
Page last viewedWed Dec 07 14:58:40 UTC 2016
Pages72
Paragraphs1484
Words17613

Comments