X hits on this document

179 views

0 shares

0 downloads

0 comments

44 / 72

31

donne des re´sultats souvent plus conservateurs que , les observations sont diffe´rentes pour le champ de ten- T a n d i s q u e V et Vb,Rd(rigid) n , N O T F A Vb,Rd(nonrigid)

sion dans l’AISC-LRFD. D`es que cette me´thode est applicable, Vn,T F A

est toujours

supe´rieure `a Vb,Rd(nonrigid)

tandis que cela de´pend vis-`a-vis de Vb,Rd(rigid)

(fig. 3.6 et

3.9): Vb,Rd(rigid)

est plus conservateur que Vn,T F A

pour des panneaux courts, alors que

pour a/hw 3 les 2 spe´cifications donnent des re´sultats proches. Enfin, la me´thode du champ de tension n’est pas applicable au del`a de hw/tw > 150, et engendre une chute soudaine de la valeur maximale que peut atteindre la re´sistance au cisaillement d’autant plus importante quand la paroi de l’ˆame est tr`es e´lance´e.

Figure 3.9. Vn (T F A)

compare´e `a Vb,Rd (rigid)

. ( a ) f y = 2 5 0 M P a . ( b ) f y = 4 8 5 M P a .

Il est e´ventuellement possible dans l’EC3 de tenir compte de la contribution des semelles dans la re´sistance au voilement par cisaillement avec cependant 2 limitations: ( 1 ) l e m o m e n t M b a p p l i q u ´ e ` a l a s e c t i o n ; ( 2 ) l a l a r g e u r e ffi c a c e b f q u i l i m i t e l a r ´ e s i s t a n c e

Document info
Document views179
Page views179
Page last viewedTue Dec 06 20:37:58 UTC 2016
Pages72
Paragraphs1484
Words17613

Comments