X hits on this document

152 views

0 shares

0 downloads

0 comments

55 / 72

42

l’AISC-LRFD traitent des contraintes re´siduelles et des de´fauts de rectitude pour le cas de la flexion. Au cours de la ve´rification `a la compression, la me´thode de l’AISC- LRFD n’est pas base´e sur une interpolation line´aire et permet de tracer une courbe similaire aux 5 disponibles dans l’EC3 (fig. 4.4).

Figure 4.4. Courbes de flambement d’apr`es l’EC3 (cas a) et l’AISC-LRFD tenant compte des contraintes re´siduelles et l’effet P δ pour une barre comprime´e.

L’EC3 tient e´ventuellement compte d’une imperfection initiale locale en arc, c’est-`a-dire un de´faut de rectitude, `a l’e´chelle de la structure sous condition que la barre e´tudie´e soit tr`es e´lance´e. La proce´dure pour tenir compte de cette imperfection dans ce cas est de´crite dans la section suivante.

4.3.2 Imperfections `a l’e´chelle de la structure. Le de´faut d’aplomb, ou l’effet P ∆, est une d’imperfection ayant un impact sur la stabilite´ de la structure. L’EC3 et l’AISC-LRFD ont une approche diffe´rente du probl`eme ; le premier se base sur la me´thode des forces horizontales e´quivalentes [5] tandis que le second opte pour la me´thode des longueurs efficaces (MLE) [10].

Une barre poteau-poutre peut ˆetre maintenue aux autres e´le´ments de la struc- ture `a l’aide de maintiens varie´s (i.e. rotule, encastrement, libre, etc.). La MLE de

Document info
Document views152
Page views152
Page last viewedSat Dec 03 10:43:30 UTC 2016
Pages72
Paragraphs1484
Words17613

Comments