X hits on this document

119 views

0 shares

0 downloads

0 comments

6 / 42

ENERTECH

Méthodologie générale

OPAC DU GRAND LYON

I.2.2

Description de la production d’ECS

d’autre

La production d’ECS est réalisée d’une part grâce aux chaudières (situées au R+8) et part grâce à des panneaux solaires thermiques (local solaire au R-1). Elle s’effectue comme suit :

  • L’eau circule des panneaux solaires (42 m² en toiture) jusqu’au local solaire (R-1) grâce à la pompe P1.

  • L’échangeur ECS solaire (échangeur ECS n°1) permet une séparation entre le fluide caloporteur des panneaux solaires (au primaire) et l’ECS (au secondaire).

  • L’eau froide destinée à la production d’ECS est d’abord préchauffée dans le ballon solaire puis passe dans le ballon d’appoint disposé dans la chaufferie grâce à la pression de ville et au surpresseur.

  • Le ballon d’appoint est maintenu en température par les chaudières

  • La pompe P7 (pompe primaire échangeur ECS) permet la circulation de l’eau entre la bouteille de mélange et l’échangeur. La pompe P8 (pompe secondaire échangeur ECS) assure la circulation de l’eau de l’échangeur au ballon d’appoint.

  • La pompe P3 permet, quant à elle le bouclage entre le ballon d’ECS solaire et le ballon d’ECS d’appoint afin que l’eau soit toujours chaude à l’entrée du ballon d’appoint.

  • Distribution d’ECS monotube maintenue en température par un traceur électrique (résistance électrique disposée sur les canalisations).

Un surpresseur est disposé dans le local solaire, il permet la mise en pression de l’eau potable de l’arrivée du réseau de ville jusqu’au huitième étage.

I.3

LA CAMPAGNE DE MESURE

I.3.1

Méthodologie

La production de chaleur étant un usage très saisonnier, la méthode d’évaluation est fondée sur une campagne de mesures effectuée durant une année complète (du 02/12/2005 au 04/12/2006).

Des appareils de mesure de consommation électrique (décrit dans le paragraphe I.3.3) ont été placés sur la plupart des usages électriques de la chaufferie et du local solaire de la résidence. De plus, les différentes températures permettant de mieux comprendre le fonctionnement de la chaufferie ont également été enregistrées.

On a aussi relevé les index de l’ensemble des compteurs et le compteur gaz a été instrumenté.

I.3.2

Les usages suivis

Les figures 1.3 et 1.4 reprennent les différents éléments du synoptique précédent en y intégrant les points de mesure.

6

Document info
Document views119
Page views119
Page last viewedThu Dec 08 16:30:00 UTC 2016
Pages42
Paragraphs1622
Words12034

Comments