X hits on this document

PDF document

201006110632447898616r9dHeskFC.pdf - page 10 / 28

82 views

0 shares

0 downloads

0 comments

10 / 28

Rapport de gestion du Conseil d’administration à l’assemblée Générale Ordinaire

Nous vous avons réuni en Assemblée Générale Ordinaire pour vous présenter, conformément aux statuts de la banque, le rapport d’activités du Conseil d’Administration et soumettre à votre approbation les comptes arrêtés au 31 Décembre 2009.

les économies de la sous région CEMAC, ont pâti des mêmes effets que tous les pays de l’Afrique subsaharienne. Avec l’effondrement des cours du brut et la chute de la production des exportations des produits sylvicoles, les budgets ont été revus à la baisse et les grands projets reportés. La croissance de la région pourrait être estimée à 2,7% au cours de l’année 2009.

suivant les récentes estimations de la banque mondiale, la croissance mondiale s’est contractée de 2,2% au cours de l’année 2009 suite aux effets de la crise financière mondiale déclenchée en automne 2008. Si les pays à revenus élevés ont vu leur croissance reculer de 3,2%, les pays de l’Afrique subsaharienne ont eux connu une croissance limitée à 1,1%. Malgré cette contraction sur l’ensemble de l’année 2009, il a été observé sur le quatrième trimestre, une reprise de l’économie mondiale :

les perspectives de croissance en 2009 ont été limitées par l’impact négatif sur les finances publiques de la chute de la production et des exportations du bois ainsi que des produits pétroliers principalement. Tout comme pour les autres pays de la zone, plusieurs grands projets porteurs d’espoirs de croissance ont été reportés et les orientations visant au développement des autres produits énergétiques, des produits agricoles, l’impact des investissements publics démarrés avant 2009 sur les BT , n’ont permis qu’une croissance estimée à moins de 2 % contre 4% initialement.

Aux Etats unies, le recul de la croissance de l’année 2009 est estimé à 2,4%. Malgré la timide reprise du marché de l’immobilier et des biens de consommation durables, la hausse des investissements et des stocks des entreprises a stimulé la reprise au quatrième trimestre avec une croissance en rythme annuel de 5,9%.

En zone euro, à 4,1%, la contraction de l’économie en 2009 est l’une des plus forte. La reprise économique au quatrième trimestre a été plus lente que prévue avec une progression de 0,1% et une baisse des activités du secteur industriel estimée à 5% en rythme annuel.

le paysage bancaire est marqué par le dynamisme des banques à réseaux régionaux et panafricains. En s’installant cette année au Gabon, Ecobank a étendu à cinq pays sur six, son réseau dans la zone CEMAC qui a vu depuis 2008, l’arrivée et le renforcement du réseau d’autres banques panafricaines.

Le paysage bancaire reste toujours dominé par les places camerounaise et gabonaise qui totalisaient encore en fin 2008 un total bilan de plus de 4 000 milliards (FCFA) avec 20 banques sur les 42 que compte la sous région.

En chine, la croissance est restée ferme à 8,7% en 2009 (+10,7% au quatrième trimestre) grâce aux mesures de relance du gouvernement au lendemain de la crise financière et aux effets de ces mesures sur les grands travaux et les investissements.

En Afrique subsaharienne, la croissance a été ralentie à 1,1% contre plus de 5% en moyenne durant les cinq dernières années, principalement sous l’effet de l’effondrement des cours mondiaux, et dans une certaine mesure, sous l’effet de la contraction des activités touristiques, de la baisse du rapatriement des fonds des travailleurs immigrés et de la baisse de l’aide publique au développement.

Sur le plan réglementaire, l’actualité reste dominée par le relèvement du capital minimum des banques à FCFA 10 milliards entré en vigueur depuis le 1er juin 2009. Cette disposition prévoit en effet une période transitoire de cinq ans allant jusqu’au 30 juin 2014 avec une première échéance le 30 juin 2010 où le capital minimum doit être porté à FCFA 5 milliards.

S’agissant de politique monétaire, les taux directeurs de la BEAC ainsi que les taux de réserves obligatoire n’ont pas connu de variations significatives au cours de l’année.

Ecobank Cameroun Rapport Annuel

Document info
Document views82
Page views82
Page last viewedThu Dec 08 00:38:32 UTC 2016
Pages28
Paragraphs848
Words9381

Comments