X hits on this document

PDF document

201006110632447898616r9dHeskFC.pdf - page 11 / 28

94 views

0 shares

0 downloads

0 comments

11 / 28

En matière de régulation de l’activité bancaire, le ministère de l’économie et des finances a mis en vigueur en 2009, la suppression des frais de tenue de comptes sur les comptes de particuliers.

le paysage bancaire reste animé par 12 banques. Le marché a enregistré cependant, l’arrivé d’une nouvelle banque à réseau régional suite au rachat des actifs d’une banque locale.

Les dépôts ont progressé de 9% entre le 31/12/2008 et le 31/12/2009 atteignant FCFA 2 146 milliards tandis que les crédits ont progressé de 8% sur la même période pour s’élever à FCFA 1 385 milliards, porté par une croissance de 19% des crédits moyen terme. Par ailleurs, le bilan des banques au 31/12/2009 reste marqué par une progression d’un point, du taux des créances brutes en souffrance évaluées à 13% des crédits bruts contre 12% en 2008.

La banque a poursuivi au cours de l’année 2009

le

développement de ses activités et de la banque de la grande globale de consolidation.

axées sur clientèle,

la banque

de détail

dans une

stratégie

Le réseau d’agences s’est enrichi de 5 nouvelles ouvertures en 2009 portant l’ensemble du réseau à 24 agences, 4 nouveaux guichets automatiques ont été mis en service portant le nombre à 24, 39 points de vente Western union ont été acquis portant le nombre de points de vente western union à 194 (dont 24 sur notre propre réseau).

Par ailleurs, le nombre de client est en hausse de 55% en 2009 avec l’acquisition de 34 000 clients additionnels et la banque a distribué 30 000 cartes additionnelles doublant leur nombre par rapport à 2008.

S’agissant de la gamme des produits offerts, la banque a mis à la disposition de la clientèle un concept de produits en “package” comportant des produits monétiques (carte régionale et visa) et des produits électroniques innovants d’avis d’opérations instantané et de relevés par courriel et mobile.

L’exercice 2009 s’est achevé avec un total bilan de FCFA 222,5 milliards et un résultat net de FCFA 771 millions.

L’accroissement du bilan de 17% a été tiré par la hausse des dépôts de 32%. Les dépôts ont atteint au 31 décembre 2009, FCFA 187 milliards suite à une collecte additionnels de FCFA 44 milliards au cours de l’année principalement en comptes à vue (+38%) et en comptes épargne (+32%). L’exploitation du réseau et l’amélioration du positionnement de la banque auprès du secteur public ont largement contribué à cette performance.

Ces performances ont également permis à la banque d’améliorer sa part de marché dont la progression était de 1% au 31 décembre 2009.

En termes d’emplois, les activités de crédits de la banque, ont connus à l’image du marché une progression timide de 4%, l’encours brut des prêts et avances passant de FCFA 95 milliards au 31 décembre 2008 à FCFA 99 milliards au 31 décembre 2009.

L’évolution timide du crédit a été relayée par un accroissement des placements en trésorerie stimulés par les excédents substantiels générés par l’accroissement des dépôts.

Le Produit net bancaire à FCFA 14,5 milliards est en hausse de 3% par rapport à 2008.

Cette hausse est attribuable à l’accroissement de la marge d’intermédiation de 19% consécutif à l’augmentation des emplois en placements et crédits et à une meilleure gestion du coût des ressources, ainsi qu’à l’accroissement des commissions nettes de change (+ 11%). Les produits de commissions ayant subit l’impact négatif de la suppression des frais de tenue de comptes.

Les frais généraux, ont pour leur part, connu une évolution plus significatives de 30% suite aux moyens matériels, humains et technologiques déployés dans l’expansion et le maintien de la qualité du réseau et des prestations aux clients.

Ecobank Cameroun Rapport Annuel

Document info
Document views94
Page views94
Page last viewedSat Dec 10 21:03:10 UTC 2016
Pages28
Paragraphs848
Words9381

Comments